En prévision de l'hiver [Morato]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En prévision de l'hiver [Morato]

Message par Eris Orfanos le Sam 3 Oct - 15:03

Elle avait attendu une journée supplémentaire avant d’aller voir Morato. Normalement, elle l’aurait rencontré le dimanche précédent, toutefois, avec les circonstances actuelles, Eris avait préféré laisser un instant de répit à son cousin. Enfin, si on pouvait appeler ça du répit… Après tout, sans doute était-il tout aussi débordé et dépassé qu’elle ne l’était sur le moment.

À l’heure actuelle, l’huldre se retrouvait assise face à son cousin, le dos bien droit et une tasse de café entre les mains. Malgré les traces de fatigue apparentes sur son visage, son expression restait ferme, comme étrangère à l’énorme cerne se dessinant sous son œil organique. Ce n’était pas Eris qui rendait visite à Morato, c’était la nouvelle capitaine des veilleurs qui s’entretenait avec le précurseur.

- J’ai plusieurs questions pour toi Morato et je n’ai aucun doute sur le fait que tu ais autre chose à faire aujourd’hui, alors je serai brève.

Elle fit une très légère pause, puis entra directement dans le vif du sujet, en abordant le premier point à l’ordre du jour.

- D’abord, quelle est l’état de la génératrice?
avatar
Eris Orfanos
Ancien

Messages : 239
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En prévision de l'hiver [Morato]

Message par Benoit Lacombe le Dim 4 Oct - 3:48

Morato Zeder s'était arrangé pour se procurer un bureau inutilisé pour son travail de Précurseur. En temps normal, il n'aurait pas cherché à avoir ce genre de ''luxe'', mais avec ce qu'il voulait faire maintenant qu'il avait ce poste, il avait besoin d'un endroit pour classer sa paperasse. Le bureau était toutefois très modeste, il n'y avait pas d'oeuvre d'art ou quoi que ce soit de superflu, mis à part quelques vieilleries qui avaient peut-être une valeur sentimentale pour l'ex-Veilleur. Il y avait, par exemple, un vieil arc qui semblait avoir du vécu et une poignée de fleurs séchées dans une petite vitrine. Il y avait aussi une petite horloge signée Maximilien Zeder posée sur le haut d'un classeur.

Le Précurseur était en train d'écrire des lettres lorsqu'elle arriva et le jeune Huldres ne chercha pas à les cacher. Il laissa Eris s'asseoir devant lui, puisqu'elle voulait visiblement lui parler. L'entête de la lettre qu'il était en train d'écrire trahissait son destinataire: Violette Jolicoeur.

Le plus jeune Zeder de Roenberg adressa un regard à Eris. Dans le cadre de discussions professionnelles et rapides où l'on ne porte pas trop attention, il est difficile de le remarquer, mais maintenant qu'Eris se trouvait face à face avec lui dans une pièce silencieuse, elle pouvait voir que l'amélioration qu'elle avait cru voir dans son parler était en réalité un effort constant qu'il devait appliquer. Considérant qu'il s'agissait d'Eris, Morato se permis de relaxer et de la regarder moins dans les yeux lorsqu'il lui parle. Il se permit aussi de parler moins fort et plus comme à son habituel, mais on voyait qu'il faisait tout de même un certain effort constant, simplement il était moins fort qu'en public.


- ''B-Bien sûr, je vais vous répondre.''

Soudainement, comme à chaque fois qu'il était question d'artifice, il parlait naturellement avec conviction et assurance.

- ''J'ai réussi à faire certaines avancées avec l'aide de mon père, Maximilien Zeder. Présentement, la génératrice fonctionne, mais elle peut encore planter. Nous avions trois options pour l'empêcher qu'elle plante, mais maintenant nous en sommes réduits à deux, car depuis hier, Utopia ne répond plus à aucun de nos appels, comme si elle ne les recevait pas du tout.

Les deux autres options, c'est soit récupérer assez de pièces de cadavres de robots qui traînent dans le coin grâce à Epsilon et espérer trouver une pièce qui marcherait pour la génératrice, ou accepter l'aide de Fort-Céleste qui dit avoir la pièce idéale pour nous aider... et j'ai tendance à croire qu'ils ne mentent pas, considérant leurs techniques de forge avancées.

Nous pourrions quand même passer l'hiver sans trop s'en soucier. Je suis en train de construire une deuxième génératrice, plus petite mais avec une certitude qu'elle fonctionne bien. Elle doit être activée aussitôt que la première nous lâche et reste allumée pour les quelques heures que ça nous prend à faire remarcher la première. Cette deuxième génératrice nous assure énormément de sûreté pour l'hiver, mais réparer pour de bon la première génératrice serait encore mieux.

Pour l'instant, tout ce que j'ai besoin de faire, c'est fouiller les robots d'Epsilon pour voir si je trouve la fameuse pièce, sinon, dans le but d'assurer la survie du plus de personnes possibles, je vais accepter l'aide de Fort-Céleste. Si notre génératrice ne fonctionne pas comme il faut, il va y avoir des gens qui vont périr, des concitoyens.''


Morato Zeder semblait avoir beaucoup réfléchi à la question et penser que c'était bel et bien la seule option viable.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En prévision de l'hiver [Morato]

Message par Eris Orfanos le Dim 4 Oct - 16:18

*Vous?*

Après avoir relevé ce vouvoiement inattendu, Eris écouta Morato avec attention.

Bien que ce qu’il lui dévoila comme information lui laissait grandement matière à réfléchir, elle ne montra aucune réaction. Enfin, à l’exception d’un haussement de sourcil face à la nouvelle de la perte de communication avec Utopia. Si cette perte de communication la dérangeait pour plus d’une raison, elle se concentra d’avantage sur ses implications pour Roenberg ainsi que sur le résonnement de Morato.

La jeune femme montra son accord d’un signe de tête. Son expression laissait tout de même voir quelques réserves.

- Si tu peux, essai de retarder au maximum le point où nous aurons recours à Fort-Céleste pour la génératrice.

Elle fit une très brève pause, puis repris d’une voix plus ferme afin de développer son point.

- Nous utilisons déjà leur aide afin de s’occuper d’Epsilon et prendre en plus leur aide pour la génératrice pourrait leur donner l’impression que nous sommes dépendant d’eux. Et pas seulement à eux, mais bien aux membres du village également. S’ils doivent rester, alors autant travailler sur une relation de collaboration autour d’un problème commun plutôt que d’intensifier un sentiment de dépendance et de faiblesse de la part de Roenberg.

Il y avait eu quelque chose de presque militaire dans sa façon de parler. Un petit quelque chose qui rappelait celui qui calcule ses mouvements, ainsi que celui qui refuse de fléchir.

- Enfin, je vais essayer de maximiser la quantité de pièces que vous pourrez analyser à l’atelier. Laisse-moi juste le temps d’organiser mes équipes en conséquence et je te reviens là-dessus.

De retour à ce ton plus professionnel. Elle n’était pas venu parler de Fort-Céleste avec Morato après-tout, alors autant passer rapidement au prochain sujet.

- Si non, est-ce que le comptoir commercial t’avais contacté au sujet de quartz? Ils avaient proposés de financé l’expédition, mais voulait récupérer une bonne partie du quartz en échange.
avatar
Eris Orfanos
Ancien

Messages : 239
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En prévision de l'hiver [Morato]

Message par Benoit Lacombe le Dim 4 Oct - 22:47

L'Huldres écouta sa cousine avec attention. Bien qu'il fut concentré sur ce qu'elle avait à dire, une partie de son cerveau avait de la misère à assimiler la situation. Eris et lui avaient tous les deux fait un gros bout de chemin en si peu de temps. Il était content de travailler avec elle à nouveau, bien qu'il s'était habitué à ce qu'elle lui donne des ordres dans l'escouade des Veilleurs. Il prendrait soin de suivre ses ordres à nouveau à chaque fois qu'il irait aider à défendre la porte.

Morato acquiesça à son premier sujet.


- ''Je comprends ta réserve sur le sujet, Eris, et je partage la même... Je vais retarder le plus possible l'emploi de l'aide de Fort-Céleste, mais... saches que je ne sacrifierai jamais une vie pour une question de fierté.''

Le ton de Morato était résolu lorsqu'il termina sa phrase. Il avait dit la même chose il y a de cela un mois à Dampé Macabé et il le disait à nouveau. La vie pouvait être celle d'une personne qui était près de lui. Et même si elle ne l'était pas, ça demeurait un concitoyen. Il aurait directement sur la conscience chaque vie qui serait perdue par les problèmes de génératrice. Son manque d'attention ne devait plus prendre de vie... plus aucune.

- ''Le plus de pièces de robots d'Epsilon je vais pouvoir analyser, le plus de chances nous avons de trouver la pièce qu'il nous faut.

Il y a un autre endroit, aussi, où je crois pouvoir trouver quelque chose qui aiderait la génératrice. C'est à l'intérieur d'une grotte de murmures à moins d'une heure de marche d'ici. Il s'agit d'une sorte de base d'Epsilon, mais aux dernières nouvelles, nous avons tué tout ce qui semblait dangereux là-bas. Il y a une... salle très spéciale dans ce repère. J'aimerais y entrer moi-même. Elle n'est pas dangereuse, Androméda y est déjà entré sans en subir de conséquence. La dernière fois que j'y suis allé, j'ai pu m'y rendre par moi-même sans trop de problème... tellement la grotte est près du village et tellement nous l'avions vidée de toute opposition il y a deux lunes de cela... mais il se peut que certaines créatures s'y soient installées, ou que les robots d'Epsilon ont décidé de la réutiliser depuis. J'aimerais donc y aller moi-même, accompagné, bien sûr, d'une équipe de Veilleurs qui pourraient assurer ma protection... la tienne, si possible... puisque je suis déjà habitué de travailler avec eux. Dans les Veilleurs présents, Viktor Virama et... enfin, Androméda Khaldun, sont familiers avec l'endroit.''


Lors des dernières phrases, il semblait y avoir une pointe de nostalgie dans la voix de Morato, un peu comme si l'idée de faire équipe avec son ancienne équipe de Veilleurs lui rappelait des souvenirs plaisants.

- ''Non, le comptoir ne m'a pas contacté. On a définitivement besoin de quartz. Les derniers quartz que nous avons, sont... enfin... déjà dans des montres ou des lumières. Je n'ai absolument aucun problème à ce que le comptoir ait une bonne partie du quartz, puisque le comptoir va rendre ce quartz accessible à tous. Ce serait dans un nid d'Eniks?''

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En prévision de l'hiver [Morato]

Message par Eris Orfanos le Mer 7 Oct - 11:26

- Oui.

Après cette simple réponse à sa dernière question, Eris réfléchi un moment, portant son regard vers sa tasse de café, mais son attention sur aucun repère visuel. Il faudrait qu’elle vérifie si quelqu’un avait fait un rapport écrit sur cette grotte, mais une part d’elle-même savait très bien que ce ne serait pas le cas.

Au bout de quelques instants de silence, Eris se redressa et reporta son attention vers Morato.

- D’accord, voilà ce que je compte faire.

Dans les prochains jours, le temps que je termine de passer au travers de l’état des troupes, on partira avec une équive vers cette grotte. Si tu me dis qu’elle est sécuritaire, peut-être pourrais-tu sélectionner une ou deux personnes de l’atelier afin de t’aider avec les robots et ce qu’on pourrait y trouver d’autre? Je ne crois pas qu’il soit une bonne idée de se ralentir en en ramenant trop avec nous. Même si c’est une courte distance, ça reste la forêt.

Et exceptionnellement, j’aimerais que ce soit toi qui fasses le rapport concernant cette sortie si tu as le temps. On parle après tout d’une "base d’Epsilon" et je préférerais avoir un rapport beaucoup plus technique sur l’état des lieux. On ne se le cachera pas, tu seras en mesure de remarquer des choses là-bas que je ne verrai pas.


Elle prit un temps d’arrêt histoire de boire un peu de café.

- Quant aux quartz, j’enverrai une équipe au cours de la semaine. Ça fait assez longtemps que ça traîne. Je vais reconfirmer avec le comptoir d’échange, mais je compte proposer de donner un quart du quartz à l’atelier directement, et de leur laisser le trois quart en échange de leur financement. Je t’en donne des nouvelles dès l’instant où ce sera fait.

Un nouvel arrêt, une nouvelle gorgée de café. C’était amusant quand même, il n’y avait même pas une semaine de ça, c’était elle qui donnait des ordres à son cousin et maintenant, elle avait des comptes à lui rendre. Elle cacha son sourire dans sa tasse et regagna son professionnalisme en la déposant.

- Si non Morato, je crois qu’on s’est mal compris tout à l’heure.

Eris avait rivé son regard sur Morato.

- Je ne te demanderai jamais de mettre la vie d’un villageois en danger pour quelque raison que ce soit. Fort-Céleste est un dernier recourt, mais un dernier recourt qui doit en effet être utilisé si nous arrivons à ce point.

Elle ne reprit pas immédiatement. Il lui restait un ou deux points beaucoup moins pressant à aborder, mais elle préférait, à ce point, laisser le précurseur aborder le ou les sujets qui l’intéressait avant de continuer.
avatar
Eris Orfanos
Ancien

Messages : 239
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En prévision de l'hiver [Morato]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum