Un brin d'humanité [Alexander]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un brin d'humanité [Alexander]

Message par Eris Orfanos le Mer 30 Sep - 12:29

Elle ne le disait pas souvent, pratiquement jamais en fait, mais Eris avait une grande appréciation pour les aubergistes. Leurs soucis du détail, cette façon qu’ils avaient de remarquer leur environnement, cette manière avec laquelle ils finissaient toujours par remonter le moral et soutenir très discrètement chaque membre du village. Là où le conseil était le pilier du village de façon globale, les aubergistes étaient le pilier de chacun de ses membres.

C’est donc pourquoi, en milieu d’après-midi, Eris pénétra dans l’auberge avec une tasse de chocolat chaud entre les mains. Lentement, contrastant avec le rythme effréné des derniers jours, laissant toutes autres considérations de côté, elle s’avança jusqu’au comptoir où se trouvait l’ombre d’Alexander Narquin. Sans dire un mot, elle s’y installa et attendit qu’il la remarque. Puis, toujours sans dire un mot, elle posa la tasse sur le comptoir et la poussa doucement vers lui.

Ce n’est qu’à ce moment qu’elle l’observa avec un mince sourire se voulant tout aussi invitant que réconfortant. Elle attendit qu’il accepte ce même petit réconfort qu’il leur apportait à la porte pendant les nuits d’hivers.
avatar
Eris Orfanos
Ancien

Messages : 239
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un brin d'humanité [Alexander]

Message par Alexander Narquin le Jeu 1 Oct - 2:36

Il travaillait avec beaucoup moins d'énergie et encore moins d'enthousiasme, s'occupant généralement de tâches qui lui permettaient de se concentrer sur autre chose que la clientèle. Il avait plus souvent qu'autrement un article de vaisselle à la main, et il se pouvait même que l'article en question soit déjà propre - ça n'avait pas tant d'importance pour lui, pas pour le moment.

À l'approche d'Eris, comme de n'importe quel client des derniers temps, il ne releva pas tout de suite son attention. Après un moment, il n'eût d'autre choix que de lever les yeux sur elle - des yeux vides, ailleurs. Il s'approcha sans dire quoi que ce soit, l'habitude elle-même de cette approche semblait suffisante à demander un "Qu'est-ce que je peux faire pour toi" muet, si ce n'est qu'il n'avait pas l'habitude de se faire servir.

Un geste banal, une toute petite attention de rien du tout. Un chocolat chaud qui ne lui ramènerait pas son cousin, ni n'adoucirait la peine, ni ne s'en prendrait aux agresseurs de Rajik...

Mais un geste qui lui ramenait un certain sourire. Ce n'était pas un sourire euphorique, non plus un sourire cynique ou hypocrite. La simple expression de gratitude, d'un geste qu'on pose et qui nous émerveille pour un instant sans qu'on ait un contrôle sur notre réaction.

Un sourire dans le vide, le nulle part, et remplit d'émotions. Alex ne pleurait pas, mais on le sentait certainement devenir émotif. Il posa ses yeux dans ceux d'Eris le temps d'établir un contact honnête, bien franc. Du bout des lèvres, il soufflait ce mot si simple, non pas de gêne, mais parce que la voix lui manquait, et que ce mot là n'est jamais plus sincère que lorsqu'il est prononcé sur le même ton qu'une prière.


Merci...

Laissait-il à son adresse, en suspend comme s'il avait souhaité en dire davantage, mais que les mots lui manquaient - tout en posant sa main contre la tasse apportée. Son sourire ne persistait pas, mais malgré la peine et la douleur qui l'habitait, son regard dévoilait pour elle une considération toute nouvelle et plus grande encore qu'elle ne l'était déjà.
avatar
Alexander Narquin
Villageois

Messages : 73
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un brin d'humanité [Alexander]

Message par Eris Orfanos le Jeu 1 Oct - 21:31

Elle ne lui répondit que par un simple signe de tête, tout en lenteur. Elle soutenu son regard pendant un instant, simplement quelques brèves secondes, mais juste assez pour communiquer ce qu’elle n’aurait pas été en mesure de partager autrement: elle était heureuse d’avoir pu lui apporter ce bref sourire.

Un silence s’en suivit.

Faisant parti de ces gens préférant le silence aux longues phrases et étant d’avantage accoutumée à faire face à des soldats endeuillés, Eris se trouvait incapable de trouver les mots justes dans cette situation. Quels mots existaient-ils pour apaiser la peine de celui qui a perdu un être cher? Quels mots permettraient de donner le moindre sens à la mort de celui qui aurait du continuer de faire raisonner sa voix dans la pièce? S’il y en avait, Eris ne les connaissaient pas, et tout ce qu’elle pouvait apporter à Alexander était ce petit geste, une bonne intention, et cette même attention qu’il avait porté à chacun.

Aussi, elle détourna brièvement le regard vers le reste de la salle. Elle voulait s’assurer qu’aucun client ne s’approche, que personne ne vienne briser son moment de répit.

Elle lui reporta ensuite l'entièreté de son attention.

- Je ne savais pas si tu préférais le café, le thé ou le chocolat.

Ces mots auraient été étranges s’ils n’avaient pas été prononcés sur le ton d’une excuse. Elle était désolée de ne pas avoir les mots justes, désolée de ne pas avoir su observer comme il le faisait. De plus, peut-être verrait-il qu’elle ne comptait pas aborder le sujet elle-même. Il parlerait s’il le désirait, et comme il le désirait, pas autrement.
avatar
Eris Orfanos
Ancien

Messages : 239
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un brin d'humanité [Alexander]

Message par Alexander Narquin le Jeu 8 Oct - 0:52

Il prit le temps de récupérer une contenance plus respectable, se redonner quelques airs qui s'apparentaient à son service habituel - La bonne humeur en moins. Sa voix, lorsqu'il racla et parla, sonnait un peu moins le serré de sa gorge et des émotions qui l'envahissaient ces derniers jours.

Tu aurais pu m'apporter de l'eau que ç'aurait été la même chose.

...

Le geste compte beaucoup.


Il lui offrit un signe de tête, énième symbole de sa reconnaissance à l'endroit du geste. Il prit une première gorgée après avoir soufflé sur le breuvage pour le tempérer. Les prochains mots lui faisaient baisser les yeux.

Est-ce que c'est toujours comme ça...?

Je veux dire... Comment peut-on vivre avec ça si...

Souvent...?


Des œillades gênées vers elle, comme n'osant pleinement affirmer ou reformuler ce qu'il venait de dire, sensible malgré sa situation à celle des autres.
avatar
Alexander Narquin
Villageois

Messages : 73
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un brin d'humanité [Alexander]

Message par Eris Orfanos le Ven 9 Oct - 1:18

La forme de sa question la pris de court.
Pendant un court moment, elle resta accrochée à ce dernier mot, l’expression figée dans une forme atténué d’étonnement. Puis, elle baissa elle-même les yeux, ses épaules s’affaissant lentement comme si entraînées par une masse. Elle prit un moment pour respirer.

- On ne peut pas.

Si son expression était restée relativement neutre, sa voix semblait s’être quelque peu enrouée sur ces mots. Comme si elle s’y était brisée.

- Certains…

Une hésitation.

- Certains vont dire que ce n’est pas pareille. Qu’un veilleur sait qu’il peut mourir, que c’est "moins pire" en sachant ça, mais…

Eris désapprouva d’un signe de tête lent. Elle releva son regard avant de continuer, s’arrêtant malgré tout au niveau de la tasse entre les mains d’Alexander.

- Mais dès l’instant où tu te donnes la peine de connaître quelqu’un, chaque… perte… à le même poids. La seule différence vient de la certitude que le poids diminue avec le temps.

Ce n’est qu’enfin qu’elle releva les yeux vers Alexander. Elle entrouvrit les lèvres comme pour ajouter quelque chose, puis se ravisa. Les mots qu’elle aurait normalement dit à n’importe quel de ses hommes, ces mots-là même qu’on lui avait déjà dit, semblaient soudainement injustes. Aussi, elle se contenta de redresser quelque peu ses épaules, se pliant elle-même à ses mots non-prononcés et affichant une posture plus respectable.
avatar
Eris Orfanos
Ancien

Messages : 239
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un brin d'humanité [Alexander]

Message par Alexander Narquin le Mer 14 Oct - 21:03

Un tout petit signe d'approbation muette, un signe de tête répétitif alors que ses yeux étaient perdus ailleurs.

Alex comprenait ce qu'il y avait à comprendre, quand bien même la chose pouvait-elle être amer, elle ne l'était pas moins que pour qui que ce soit d'autre et il encaissait le fait que seul le temps saurait être un baume sur sa blessure.

Il reprit sur le même ton qu'il empruntait aux confessions.


J'ai l'impression que... Ç'aurait été mieux si ç'avait été des monstres à l'extérieur.

C'est facile d'haïr des créatures. Ça se fait de loin. Elles ont le dos large...

Mais ça l'est moins d'haïr les monstres lorsqu'on doit les côtoyer au quotidien. Lorsque nous n'avons pas les murs de Roenberg pour nous en séparer.
avatar
Alexander Narquin
Villageois

Messages : 73
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un brin d'humanité [Alexander]

Message par Eris Orfanos le Mar 20 Oct - 21:35

Eris détourna légèrement le regard le temps d’une respiration, puis hocha doucement la tête en signe de compréhension. Ils ne vivaient certainement pas l’évènement de la même manière, mais elle comprenait le poids de ses mots.

Elle entrouvrit les lèvres comme pour répondre, puis se ravisa de nouveau face au visage d’Alexander.

Une seconde respiration plus tard, Eris croisa les bras sur le comptoir, comme pour se rapprocher un peu de lui.

- Séparés par un mur ou non, cette haine est mieux temporaire.

Sa voix s’était presque transformée en un murmure. Bien que toujours porteuse de ce même poids, elle s’était fait empreint d’une douceur qu’on n’y retrouvait que rarement. Celle-là même qu’il l’avait déjà entendu prendre avec sa sœur au cours de l’été.

- Je ne sais pas pour toi, mais je suis incapable d’accepter l’idée d’associer directement la moindre haine à son souvenir. Son sourire était trop contagieux pour ça.

Bien que sa voix restait contrôlée, il n’en restait pas moins qu’elle commençait doucement à montrer signes d’émotivité.
avatar
Eris Orfanos
Ancien

Messages : 239
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un brin d'humanité [Alexander]

Message par Alexander Narquin le Ven 30 Oct - 2:29

Il lui donna raison.

De quelques mouvements de la tête, il approuvait sans vraiment la regarder, mais paraissait tout aussi amer.


Je sais... Et je sais bien que ça ne le ramènera pas. Je n'ai pas ressenti ça très souvent et j'espère que ça ne durera pas...

C'est juste plus facile de mettre ça sur le dos des inconnus plutôt que celui de ceux qui n'ont rien fait pour empêcher que ça se fasse.


Et d'enchaîner pour préciser ce qu'il disait avec un peu plus de difficulté.

La Macabé me dit de ne pas m'en faire, que ce n'est pas de ma faute, que je n'aurais rien pu changer et que c'est normal de réagir comme ça...

Mais j'ai rien fait.

J'ai juste... Rien fait.

J'ai figé, et je l'ai regardé faire.

...

Comment est-ce que je fais maintenant pour dormir avec ça?

"C'pas c'qu'il voudrait, il voudrait qu'tu vives bien".

Je le sais bien oui, mais j'y peux rien.

Ça me reste, c'est des images qui passent et qui repassent en boucle.

...

J'sais plus quoi faire.

J'sais juste plus quoi faire...


Aucune accusation dans la voix, Alexander abordait la chose sans excès, fatigué déjà de cette lutte contre lui-même comme l'exprimait son timbre de voix. Il ne cherchait pas ses mots, il partageait avec elle pour se vider le coeur, comme à la recherche d'autre chose que des solutions.
avatar
Alexander Narquin
Villageois

Messages : 73
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un brin d'humanité [Alexander]

Message par Eris Orfanos le Mer 4 Nov - 21:02

Elle resta ainsi à l’écouter, impuissante devant le poids de sa culpabilité.

Un bref moment passa, baigné d’un silence étranger au bruit des clients et de la musique qui s’échappait sa boîte. Bref moment de silence durant lequel Eris ne glissa qu’un bref regard vers la salle. Elle s’avança légèrement, croissant les bras sur le comptoir qui s’était soudainement transformé en un obstacle à ses yeux, puis avança sa main organique.

La décomposition du mouvement aurait montré un brin d’hésitation face au mouvement, mais au final le résultat restait le même: Eris vint déposer sa main sur celle d’Alexander. Elle ne la serra pas, elle ne fit que la laisser là, immobile et lourde.
avatar
Eris Orfanos
Ancien

Messages : 239
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un brin d'humanité [Alexander]

Message par Alexander Narquin le Ven 13 Nov - 2:11

Un geste qui vaut mille mots.

Il semblait bien réagir, moins à la recherche de réponses que d'écoute, et voilà qu'elle lui offrait précisément ce qu'il avait vraisemblablement souhaité avoir. Ce court échange lui avait fait beaucoup de bien, et s'il n'en ressortait pas immédiatement à son meilleur, les jours qui suivaient pourraient soulager Éris et tous ceux qui s'inquiétaient de son sort. Les journées reprendraient du mieux, Alex aurait meilleure mine et reprendrait son travail plus habituellement. Quelque chose avait changé, certainement, mais les deuils ont cette manie de laisser des traces indélébiles, comme si avec son départ l'être cher amenait une part de l'endeuillé pour ne jamais la lui remettre vraiment.

Ça s'était terminé comme ça, tout bonnement, alors que l'essentiel semblait avoir été dit. Il était retourné à son ouvrage, à la préparation de quelque chose dont l'odeur envahirait la pièce plus tard, et avait laissé Éris avec un remerciement muet, de ceux qu'on traite du bout des lèvres, mais qui n'en sont pas moins sincères.

Une boisson chaude, de l'écoute, du souci.

C'est plus qu'il n'en demandait, et Éris gagnait certainement en valeur à ses yeux. Du moins, ça devait en partie expliquer la raison pour laquelle il se faisait un point d'honneur à la servir en premier lorsqu'elle se présentait au comptoir, envers et contre tous ceux qui pourtant devaient bénéficier du traitement premier arrivé, premier servi.
avatar
Alexander Narquin
Villageois

Messages : 73
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un brin d'humanité [Alexander]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum