Une question de feu (Rp avec Morato)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Douglas Ravenhill le Sam 5 Sep - 2:48

Si Dampé avait des idées meurtrière tout en étant parfaitement lucide, celui qui en était n'est nul autre que Morato Zeder. Ce lézard d'une arrogance... Il croit sérieusement qu'il va remplacé SA famille alors quel est au plus près du statu de famille majeur en sein du village par son joujou qui fait du feu?

Non môssieur!

Pathétique, si tu crois sérieusement que son machin va te remplacé, je commencerai sérieusement à avoir un autre plan de carrière...

J'ai pas besoin de tes remarque pourrie.

Il commençait à répondre à la voix, ça va mal.

Dampé attendait Morato à la porte, le chiffre des veilleurs commence dès que le soleil se couche, le soleil se couche désormais entre 20h30 et 20h00.

Quand le Zeder vient prendre son quart de travail, Dampé lui demanda au loin avec une voix expriment pas vraiment de la gentillesse.

- Où est le Crâmeur Zeder?
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Benoit Lacombe le Sam 5 Sep - 4:37

Morato Zeder, son arc à la main, avançait vers les portes du village. Son chiffre commençait bientôt et il n'était pas nerveux. Cela faisait déjà plus de la moitié d'un an qu'il se rendait à cette même porte le soir pour surveiller les créatures et pour se battre contre celles-ci. Mis à part lorsqu'il se battait contre un ennemi qu'il n'avait jamais affronté auparavant, il ne ressentait plus de nervosité face à son début de chiffre. Qui plus est, il faisait confiance à tous les Veilleurs avec lesquels il travaille.

Il n'avait pas vu Dampé tout de suite, mais lorsque celui-ci l'interpella, Morato se tourna vers lui. Il n'avait pas cerné l'absence de gentillesse, étant bien mauvais à lire les émotions et les intentions des gens, mais lui répondit d'un ton neutre, comme il le faisait normalement.


- ''Présentement, il est dans mon sac. Pourquoi?''

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Douglas Ravenhill le Sam 5 Sep - 10:52

En plus, il fesait comme si il comprennait rien... Il savait pourtant qu'il était à lui, Popov n'avait pas réglé la question?

-Si je me rappel bien, se truc est supposé être à nous et nous le prêtions au veilleur qui partais à l'extérieur sans un Macabé. Je vous demande de me le redonné.

Sa colère montais comme de la lave en fusion chaque seconde que cette conversation durait.
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Benoit Lacombe le Sam 5 Sep - 12:25

Morato regarda Dampé avec un visage toujours aussi neutre. Faisant preuve de bonne foi et pour lui montrer qu'il ne mentait pas, il sortit le Crâmeur de son sac, le gardant dans sa main pour le moment.

- ''L'entente était qu'aussitôt qu'un mort tombe dans le village, on vous appelle. Si ça prend trop de temps avant que vous arriviez, on l'utilise. Lorsqu'on sort en expédition ou lorsque vous êtes avec nous à la porte, on vous laisse vous en servir, comme je l'ai fait lors de notre dernière sortie ensemble à la dernière lune. Si vous ne sortez pas avec nous en expédition, on l'emmène.

On aurait pas à faire tous ces arrangements si on en avait deux, en fait. Il me ferait un plaisir de vous en fabriquer un uniquement pour vous. L'ennui, c'est que les matériaux coûtent cher.''

Il n'y avait aucun soupçon de mensonge ou de mauvaise foi dans la voix de l'Huldres. Comme d'habitude, le Zeder semblait énoncer des faits et rien de plus.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Douglas Ravenhill le Sam 5 Sep - 17:15

Dampé n'avait qu'une envie à se stade ci, c'est d'arraché la tête à Morato.

La voix de Macabé prit un ton largement plus violent, ces mains se crispèrent et sa mains gauche serrait son épée pour empêché sa main droite de la brandir. Il devait gardé le control, si il prenait ces calmants, il avait aucune chance qui puisse avoir son dû.

- Ce n'est pas une question de "Je veux le joujou!" comme un jouet d'un gamin de cinq ans Morato.

Tu peux mieux que cela mon chère Macabé, laisse moi un peu faire...

Dampé commença à ressentir une douleur au crâne, il craqua son cou dans un mouvement de convulsion et tout devient noir.

_______________

Gastaf avait enfin le control, le corps crispé de rage de Dampé se calma sous son contrôle. C'est lui qui menait la danse et Morato allait en morvé.

La voix de Dampé était désormais différente, plus profonde et grave. Les yeux brillait d'une flamme nouvelle, un mélange de haine, de méchanceté, de rage et de folie. Gastaf prit la parole.

- Sale lézard de Zeder, ta famille et toi même n'a que pour but de remplacé et d'anéantir le travail des braves gens, quand tu n'invente pas des gadgets pourrie, tu trahis le village. Fort-Céleste n'aurait jamais attaqué si tu était venu, Fort-Céleste n'aurait pas prit autant d'otage si tu avais attendu et jamais ces fou n'aurait pus avoir les armes à feu sans toi. Tu es un faible, un traitre et un menteur, mentant à tout le gens sur tes vrais but.

L'atmosphère devient presque glacé au furent et à mesuré que les mots vénéneux sortir de la bouche de Dampé contrôlé par Gastaf... Et Gastaf aimait ça.
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Benoit Lacombe le Dim 6 Sep - 20:43

Le jeune Zeder avait gardé son air calme et sans grande émotion jusqu'à ce qu'il vit Dampé mettre la main sur son épée. Alexei Marx lui avait montré à se battre à l'épée, mais il lui avait aussi montré à demeurer prêt lorsqu'il voyait une potentielle source d’agression, et il en voyait une devant lui, alors il mit la main sur le manche d'Éclipse. Lorsqu'il vit le cou de l'homme qu'il considérait comme une personne essentielle au village bouger ainsi, Morato hésita un moment, mais garda le focus sur ce qui se passait.

On dit que les yeux sont la fenêtre de l'âme, et même une personne aussi non-connaisseur du cerveau humain comme Morato pouvait voir au travers de ceux du Macabé et comprendre que quelque chose ne tournait pas rond chez lui. La voix qu'il entendit semblait venir de l'outre-tombe et lui rappelait des histoires qu'il avait entendu sur des spectres, lorsqu'il était plus petit. Dès les premiers mots, Morato ressentit tout de suite les effets.

Il avait des images successives rapides qui lui traversaient l'esprit alors que Macabé lui envoyait insulte après insulte. Son dos commença à se courber tranquillement, manquant de tonus, d'assurance. Ça lui rappelait quand il se faisait insulter à l'école, lorsqu'il était plus jeune. Simplement, l'intensité des propos du membre du Crématorium était bien plus violente que ce qu'il avait vécu. Une vague de culpabilité le submergea un moment, se rappelant de la famille Mosfet et de la famille Orfanos, qui entretenaient parfois une certaine rancune envers le succès des Zeder. Il se rappela de l'attaque de Fort-Céleste, des otages qui avaient été capturés, Ceidia en faisant partie. Il était faible. Dampé avait raison. S'il n'avait pas été faible, rien de cela ne se serait produit.

Chancelant, il chercha du regard Viktor Virama. Il s'agissait clairement d'un spectre et il était l'expert en la matière... mais il ne le trouva pas.

... Non. Morato était un Veilleur, et s'il s'agissait bel et bien d'un spectre, il était de son devoir de s'en charger. Morato fit un effort pour se rappeler les mots de Ceidia qui lui avait dit que ce n'était pas de sa faute. Il fit un effort pour se rappeler des mots de Khalid qui approuvait que l'idée de donner la technologie des fusils était la meilleure des solutions. L'insulte de ''menteur'', toutefois, n'avait eu aucun effet sur Morato. Il connaissait le concept, mais il s'avait qu'il était très loin d'en être un. Il ne savait même pas s'il était capable de le faire. Il devait faire un effort pour apercevoir la petite lueur d'espoir qu'il y avait. Il se redressa tranquillement, regardant Dampé. Son ton n'était pas à 100% confiant, mais il y avait définitivement une amélioration quant à son ton habituel. Qui plus est, le stagiaire avait insulté son travail d'Artificier.


- ''Non. Tu ne comprends pas. Tu crois vraiment que les Zeder ont créé la génératrice pour des buts perfides? Tu crois vraiment que leur seule motivation était d'éliminer la compétition lorsqu'ils ont aidé à fabriquer l'équipement dont se sert le village? La grande majorité des habitants de Roenberg travaillent pour le bien du village, j'en suis convaincu... et j'en fais partie. Bien que le seul gadget que j'ai créé est le Crâmeur et que je l'ai créé en collaboration avec Gidéon Gargash, le Crâmeur n'est pas un gadget pourri. Je l'ai créé entre autre pour te faciliter la tâche, Dampé, et ça marche très bien pour ça. Tu ne peux pas être à plusieurs endroits en même temps, et c'est ça son utilité.

Je... J'ai fait quelques choix, qui... qui ont causé du tort et qui ont fait en sorte... que plusieurs villageois se sont fait prendre en otage... J-J'ai eu des regrets, mais... les... les regrets ne les... ne les auraient pas sauvé. Les regrets n'auraient pas arrangé la situation avec Fort-Céleste. Leur donner les armes à feu était la meilleure solution immédiate pour s'assurer de ne pas perdre les otages et de ne pas perdre le village face à une attaque très rapide de Fort-Céleste. Si tu n'es pas d'accord avec cela, va en parler au Maire qui, lui, était d'accord avec nous.''


Morato dû reprendre son souffle un moment. Il avait dû rassembler une certaine quantité de courage pour ne pas sombrer dans ses mauvaises habitudes au moment des insultes de Macabé. Toutefois, ce n'était pas terminé. S'il avait bel et bien affaire à un spectre, il devait cerner de quel type il s'agissait et agir en conséquent. La violence? Probablement pas, il en serait surement déjà venu aux coups. La colère? Peut-être. L'orgueil? Morato en doutait. Le doute? Non. Le désespoir? Non plus. La peur? C'est possible. La haine? Très possible, aussi. C'était bien beau énoncer des faits, mais ce n'était pas comme ça qu'on éliminait un spectre verbalement. Comment elle avait fait, Androméda, déjà? Il devait trouver. Il devait aider Dampé Macabé et le libérer du spectre qui le hantait.


Dernière édition par Morato Zeder le Lun 7 Sep - 1:44, édité 1 fois

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Douglas Ravenhill le Lun 7 Sep - 0:47

Gastaf, après le mignion discourt de Morato, se mit à rire... Et à rire... Et à rire...

- Tu m'appelle Dampé, mais tu sais très bien que je ne le suis pas... Dampé est quelque part ici...

Il se pointa la tête de son index.

- En se moment, il cherche désespérément à regagné le control de son frêle corps qui est aussi le mien. J'aurais pus naître dans le corps d'un culturiste, mais Dampé avait tout simplement l'esprit trop dérangé... Alors que Macabé aurait certainement pris pitié, moi, étant méchant et possédant des méthodes bien différente...

Gastaf sortie l'épée de Dampé de son fourreaux, la fit on long moulinet avec l'épée.

- Je vais te passez sur le corps pour prendre se qui appartient à mon charmant hôte. Pas par gentillesse pour lui évidement, mais tous simplement que pour moi c'est ma première sortie depuis que j'existe. Et je veux être violent. Et avec un peu de chance, Macabé va pas tenté une connerie en voulant se débarrassé de moi.  

Lui est ces idées de con comme boire des calmant pour l'enfoncé dans son esprit drogué pour l'empêché de prendre le contrôle, se donné des coups sur la tête pour le déconcentré ou voir des... Amis ou sa fiancé pour qu'il est des émotions positives...

Il sentit un petit coup dans son crâne. Tient donc, il s'ennuie si mortellement qu'il en perd un petit de contrôle chaque seconde.

Autant faire cela vite, avec un peu de sang sur les mains qui sait, peut-être que se sera Dampé la voix dans le fond du crâne.

___

Dampé était dans le noir le plus total, la seul chose qui pouvait faire était de se débattre en déchaîné et entendre l'échange entre Morato et l'autre... Il entendait toute ces pensé comme il entendait autrefois les siennes. Il avait créer un monstre... Dans sa paranoïa, sa rage, sa haine et sa détresse. Une voix, une simple voix dans le fond de son esprit, devenu cette créature qui avait le contrôle sur ces membres, sur ces paroles et même sur ces gestes, il allait commettre l'irréparable. Il ne devait pas se laissé faire par une voix désincarné dans le fond de sa tête tué Morato. Il se mit à crié comme il l'avait jamais fait. À chaque fois que la voix lui fessait un commentaire, il pestait contre elle parce qu'elle le dérangeait, on va voir comment c'est drôle, le rôle inversé.

___

Gastaf se mit à entendre un hurlement à déchiré les tympans sortant de l'intérieur de son crâne, il se cabra de douleur et fit taire la voix d'un coups de poing à la tête. Maintenant, voyons voir comme on trouve ça drôle, les rôles inversé.

Son attention revient sur Morato.

- Dampé semble pas être très content que son petit conseillé version de poche est prit le contrôle, on va donc devoir faire cela vite. Je m'ennuie.    

Épée au poing, Gastaf avançais lentement vers Morato pour faire duré le suspense, magistral et sérieusement exitant.

Dans l'excitation, Gastaf perdit un petit peu le contrôle de sa bouche, Dampé se mit à parlé, mais son corps réagit comme si il était surpris qui parle.

- Morato! Gagne du temps, je repremd un peu de con...

Gastaf, sous l'effet d'une colère très vaste, ferma le clapet à Dampé.

La ferme!!!

Gastaf brandit son épée et s'avança vers Morato plus vite.

- Donne moi ton joujou ou je coupe la mains qui la tient... Pourquoi donné un choix Gastaf, tue le et coupe si la mains.

Il venait de se parlé à lui même, après tout, il faut bien l'avis d'un expert.
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Benoit Lacombe le Lun 7 Sep - 4:03

Le Veilleur écouta son interlocuteur, tentant d'y cerner des indices quant au type d'esprit auquel il avait à faire. Le fait qu'il niait s'appeler Dampé et qu'il disait que Dampé se trouvait à l'intérieur de sa tête lui fit croire qu'il faisait bel et bien face à une possession. Toutefois, quelque chose le fit douter. L'être qui s'appelait Gastaf disait être née à l'intérieur du membre du Crématorium, mais Morato n'avait rien vu sur des esprits qui naissent à l'intérieur d'un être vivant. Ils les possèdent, mais ils ne naissent pas à l'intérieur. Il se dit que Gastaf était probablement un type spécial d'esprit, une sorte d'exception.

Lorsque le corps de Dampé sortit son épée du fourreau, Morato fit de même, se plaçant dans une position de combat un peu étrange qu'il avait récemment adopté. Ce Gastaf disait qu'il allait lui passer sur le corps, et Morato comptait bien se défendre jusqu'à ce qu'il puisse appeler de l'aide. Il voulait éviter le plus possible de blesser le corps de Dampé.

Puis, il entendit une voix plus normal et à laquelle il était plus habitué. C'était définitivement Dampé. Bien sûr, comment avait-il pu oublier? Dampé est un Animancien, il est probablement capable de s'en occuper de l'intérieur. Il lui disait de gagner du temps. Morato se dit qu'il n'était peut-être pas la personne la mieux adaptée pour s'occuper de cette situation, mais qu'il n'aurait pas le choix de faire du mieux qu'il pouvait. Il remit rapidement le Crâmeur dans son sac qu'il ne prit pas le temps de fermer et brandit Éclipse, prêt à éviter et bloquer les coups de ce Gastaf.


- ''Pourquoi tourmenter Dampé Macabé? Est-ce que v-vous avez quelque chose contre sa famille? Depuis... Depuis combien de temps l'avez vous possédé?''

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Douglas Ravenhill le Lun 7 Sep - 9:50

Attend une minute...

Le lézard pense vraiment qui est un esprit?

La par contre, il se tordit presque de rire à la fin de la réplique.

- Moi?... Le possédé?... Un esprit?... Je suis une voix qui provient du fond de son crâne, une deuxième conscience nés par sa fièvre, sa paranoïa, sa folie... Je suis la folie même!

Au fait, pourquoi il gaspillait son précieux temps de control à expliqué sa nature au lézard qui avait l'intention de tué?

- Bon maintenant, cesse de faire perdre mon temps par tes questions idiotes, le temps, c'est du control...  

Gastaf chargea vers son adversaire, prêt à une seul et unique chose.

Tué.
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Benoit Lacombe le Lun 7 Sep - 15:23

Le Veilleur rougit de honte, face au rire qu'avait Gastaf, mais dans une situation telle que celle-ci où sa vie pouvait être en jeu, il ne baissa pas sa garde. Il s'était peut-être effectivement trompé, mais il se rappelait qu'il y avait plusieurs esprits qui niaient être des esprits, alors il ne mit pas complètement de côté cette théorie. Il avait de la misère à concevoir qu'une entité avec une personnalité propre et une conscience propre puisse naître de la folie d'un être vivant.

Alors que Gastaf chargea vers lui, Morato jeta un regard furtif autour de lui. Personne près d'eux, mais ça ne saurait tarder avec les Veilleurs qui commenceraient bientôt à arriver. Il remarqua rapidement la ruelle. Bien, là-dedans, ils avaient moins de chance de se faire voir. Bien que Morato était tenté d'avertir les gardes que Dampé tentait présentement de le tuer, il voulait aussi essayer de régler cela à l'amiable. Si Dampé ne voulait pas réellement le tuer, si ce n'était que ce Gastaf, il voulait tirer le membre du Crématorium de son emprise.

Le style de combat de l'Huldres était basé bien plus sur éviter les coups que sur bloquer, mais face à un adversaire cherchant sans cesse à le tuer avec chacun des coups qu'il portait avec folie, il n'eut pas le choix d'employer un style plus traditionnel. Tout en bloquant les premiers coups, il entraîna Gastaf avec lui à l'intérieur de la ruelle sombre.

Plus il bloquait les coups, et plus il se demandait combien de temps il pourrait tenir ainsi. Avec les entraînements d'Alexei et son expérience non négligeable de Veilleur, ses aptitudes à l'épée qui, l'année dernière, étaient quasi nulles, avaient montées en flèches. Il était donc probablement meilleur que Dampé à l'épée, mais ce dernier, contrôlé par ce Gastaf, avait la folie meurtrière. Il frappait pour tuer, alors que Morato devait se résoudre à uniquement bloquer et éviter. En temps normal, il aurait utilisé sa Cinétomancie pour le restreindre, mais il n'avait pas pris le temps de se préparer quelques fragments d'avance, n'ayant clairement pas prévu se faire attaquer par un villageois du village qu'il protégeait chaque nuit avec les autres Veilleurs.

Il passa un long moment silencieux, incertain quoi dire pour le faire sortir. Il tenta de se rappeler les altercations verbales qu'avaient eu Androméda et Elijah avec Amalrich et tenta de s'en inspirer, incertain si c'était la bonne approche ou non.


- ''T-Tu es plus fort que ça, Dampé! Pense... Pense à ta famille et au village... Pense à ta... ta fiancée! Pense à ton... ton futur. Tu as encore tout un... tout un futur devant toi. Ne le gâche pas ainsi, Dampé. Soit plus fort que l'autre qui... qui est en toi!''

Oui, lui au moins avait droit à un futur. Morato n'allait pas le laisser le sacrifier ainsi.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Douglas Ravenhill le Lun 7 Sep - 16:30

Alors que la voix qui avait enfin un nom, Gastaf, utilisait son corps pour tenté de taillé en pièce Morato, Dampé était déboussolé, ayant expérimenté sa propre méthode pour se débarrassé de la voix de manière temporaire. Il entendait par contre le duel entre Gastaf et Morato. Quand le Zeder lui parla directement, il prit de la force et du courage. Il devait prendre l'initiative.

Il se mit à se débattre, à rué, à faire des pirouette et à sauté dans le vide. Il se mit à crié et à hurlé.

___

Gastaf frappait comme un possédé, chaque coups était un coup pour tué, tous dévié, bloqué et parié. Ça l'énervait au plus haut point.

- Tu vas crevé sale lézard! Cesse de bloqué et meure!!!

Quand Morato commençait à parlé, Dampé réagit. La tête de Gastaf était proche d'explosé, il lâcha son épée se tenant la tête pour la maintenir en place. Ses yeux voulait sortir de leur orbite, Gastaf poussa un hurlement de mort qui à pu s'entendre dans tous le village.

Gastaf perdit la vu en premier, son cou se convulsa et Gastaf fut replongé dans le noir.

___

Dampé repris sa place, mais son corps convulsait de partout, de l'écume se formait dans sa bouche. Ces yeux se révulsaient et des larmes s'accumulais dans ces yeux, tout son corps lui fessait souffrir le martyr, il pu articulé que deux mots.

- Calmant... Poche...
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Benoit Lacombe le Mar 8 Sep - 1:48

L'Huldres bloquait, évitait et bloquait encore, mais de plus en plus difficilement. Puis, il fit une erreur en anticipant le coup qui allait venir et Gastaf lui entailla violemment le côté gauche du ventre. Morato lâcha un cri de douleur, bloqua un dernier coup en échappant Éclipse et c'est à ce moment que Dampé reprit sa place pour un moment, le corps en convulsions.

Haletant, le sang coulant sur son flanc, Morato entendit les paroles de Dampé qui demandait ses calmants et il approcha de lui. Ses jambes étaient heureusement indemnes, alors il n'eut pas de misère à parcourir la courte distance qui les séparait, bien que sa blessure lui rappelait son existence à chacun de ses mouvements. Il prit soin d'éloigner l'épée de Dampé de son corps et sauta tout de suite sur les poches de pantalon de Dampé, supposant que c'était de ces poches-là qu'il parlait. L'Artificier ne prit pas de temps à trouver la fiole, fiole qu'il reconnaissait comme étant une de celles qu'utilisait toujours Ceidia. Supposant que c'était ainsi que ça fonctionnait, il ouvrit le bouchon et fit entrer de force la concoction dans la bouche de Dampé.

Un coup fait, Morato laissa tomber la fiole vide et demeura aux aguets, ses mains prêtes à restreindre Gastaf si celui-ci refaisait surface. Il ne lâcha pas Dampé des yeux, attendant de voir si celui-ci allait se ressaisir avant de recommencer à lui parler. Il toussa, le sang s'écoulant toujours de son flanc. Il eut comme réflexe d'appliquer une pression avec sa main près de sa blessure, dans le but d'empêcher le sang de sortir, mais il ignorait si c'était efficace ou non.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Douglas Ravenhill le Mar 8 Sep - 6:56

Le liquide s'écoula le long de sa gorge, calmant les convulstion, sa respiration redevient normal et il ne pouvais rien pensé, son corps lui fessait plus mal, la fiole, une délivrance.

Il se mit sur le côté et se mit à craché l'encume qui c'était accumulé dans sa bouche, il s'assit regardant où il était.

Il était désorienté.

Il n'avait absolument rien vu du combat entre Morato et le suposé Gastaf, ainsi donc, il fut surpris que Morato saigne sur le côté et mille fois plus choqué que du sang était sur sa lame.

Enfin, il aurait pu étre choqué et surpris si les calmants n'avait pas fait effet, ainsi donc, il dit d'un ton calme.

- Qu'est... Où suis-je? Que vous est-il arrivé Morato?
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Benoit Lacombe le Mar 8 Sep - 13:44

Le Veilleur se permit de relaxer un peu plus lorsqu'il vit que Dampé était revenu à lui-même. Puis, il tomba sur son côté droit.

- ''Un médecin... vite... je t'expliquerai après...''

La douleur qui lui transperçait le ventre était forte et il voulait s'assurer de demeurer en vie avant de passer à de longues discussions avec le membre du Crématorium. Morato se demanda si Ceidia était dans le coin. Ils pourraient faire d'une pierre deux coups et s'assurer que Dampé ne manque pas de calmants.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Douglas Ravenhill le Mar 8 Sep - 16:24

Dampé essayait de se relevé, mais sans le moindre équilibre, il s'effondra au sol comme un bébé naissant. Il prit son épée couverte de sang et en fit une canne de fortune qui le permit d'au moins s'avancé, mais il rempait presque.

Une fois en dehors de cette ruelle, il se mit à appelé à l'aide. Mais c'était bien trop faible.

Ceidia... À l'aide!

Il crus voir sa forme dans le noir qui prenait sa place. Mais elle n'a pas semblez alerté.

Le sifflet!

Le sifflet de son père!

Dampé s'effondra de nouveau, il fouilla dans sa poche pour finalement trouvé se qu'il cherchait.

Il apporta le sifflet dans sa bouche et d'un souffle presque prodigieux pour sa condition, le sifflet poussa son cris.

N'importe qui présent pouvais désormais l'entendre son signal de détresse.
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Ceidia Narquin le Jeu 10 Sep - 14:03

La jeune Saelig était en train de discuter avec quelques biologiste. Elle venait de finir ses quelques potions de guérison et d'anti-douleurs qu'elle utiliserais sûrement si  il advenait à avoir trop de blessés et qu'elle n'arriverais plus à suivre la cadence.

Pendant un moment elle cru entendre quelqu'un l'appeler par son nom mais, elle n'en était plus trop sûre maintenant. C'est lorsque qu'elle entendit le son distinct d'un sifflet qu'elle tourna la tête vers d'où semblait venir le son. Elle s'excusa auprès des biologistes et se dirigea vers la source du sifflement.

Lorsqu'elle aperçue Macabé presqu'au sol, elle accourue vers lui

  "Macabé? Mais que vous est-il arrivé?" Le questionna t'elle.  

Elle aperçue son épée couverte de sang. Pour la jeune médecin, un raisonnement se fit rapidement dans sa tête. Avec le soleil qui était à quelques minutes d'être complètement coucher, une créature avait du sortir de l'ombre prématurément, ce qui arrivait quelque fois, et avait pris par surprise tout le monde et Macabé qui était souvent à la porte, avait sûrement surpris, ce qui voulait dire qu'il avait peut-être touché.

"Est-ce que vous êtes blessé?" Lui demanda-t-elle.
avatar
Ceidia Narquin

Messages : 20
Date d'inscription : 01/03/2015
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Douglas Ravenhill le Jeu 10 Sep - 14:09

Tous ces gestes affaiblit par les calmants n'aidait pas à sa situation. Il se mit à articulé une réponse de manière saccadé et avec un ton proche du sanglot.

- Non... Pas moi... Morato! Il... Est blessé... J'ai perdu le contrôle et... Et...

Il avait ses pensés embrouillé et tenté de se rappelé lui était difficile.

- Gastaf la fait... J'ai rien fait... Dans la ruel...
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Benoit Lacombe le Jeu 10 Sep - 22:50

Morato, quant à lui, était toujours par terre dans la ruelle. Il appliquait davantage de pression sur le côté gauche de son ventre, mais il ne voyait pas trop quoi faire de plus avant que les secours arrivent. Une pensée se mit à flotter dans sa tête. Et s'il avait besoin d'un organe en technomagie pour continuer à exister? Il était rendu trop vieux, il perdrait sa magie. Il ne pourrait plus faire d'artifices. Non, le Zeder ne pourrait le supporter.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Ceidia Narquin le Sam 12 Sep - 0:57

Elle n'entendit que deux mots "Morato blessé", le reste ne fut qu'un murmure flou a ses oreilles.

Elle se releva et couru dans la ruelle. Elle apperçu Morato par terre et son qu'un tour.  Arrivé près de lui, Ceidia se laissa tomber sur ses genoux et appliqua ses deux mains sur la blessure pour connaître l'étendu des dégâts sans dire un mot, préférant rester concentré sur Morato. Elle espérait qu'aucun organe vital n'ait été touché. À son grand malheur, le rein gauche avait été touché. Elle concentra sa propre énergie vital sur la blessure pour pouvoir réparer les tissus endommagés.

Il n'y avait aucun doute, avec la ruelle qui était déserte, mis à part elle-même et Morato, seulement l'épée de Macabé pouvait l'avoir blessé. Elle sentais la colère monter en elle, mais décida de la mettre de côté pour l'instant. Réparer un organe n'avait rien de facile, mais à force de soigner des veilleurs blessés, elle était plus a l'aise qu'elle l'était avant, mais ça n'en restait pas moins très difficile et délicat donc elle devait garder l'esprit claire et mettre toute son attention sur Morato.
avatar
Ceidia Narquin

Messages : 20
Date d'inscription : 01/03/2015
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Douglas Ravenhill le Sam 12 Sep - 1:32

Lorsque Ceida partie s'occupé de Morato, Macabé partie en sanglot, étendu par terre, le visage tournée vers le ciel, il n'arrivait pas encore à croire se qui ce passe et se qui c'était passez. Sa vu s'embrouillia de larme et il s'évanouies.

___

- Je l'avais! Je l'avais espèce de crétin, et toi, à la place de me laissé récupéré le Crâmeur et m'amusé un peu avec Morato, tu dois tout faire gâché en reprenant le contrôle dans un moment aussi critique! Il aurait pu simplement mourir dans une ruelle et personne aurait trouvé pourquoi!

Dampé ressentait une colère gigantesque décuplé par cette voix dans sa tête. Dans le fin fond de son esprit, Dampé et Gastaf se fessait face. Il se précipita sur Gastaf qui était presque son double, mais habillée de noir, sans chapeau et des yeux de fou furieux.

- Qui es-tu Gastaf? Pourquoi tu as pu prendre le contrôle de mon corps pour tué Morato hein? Pourquoi?

Dampé avait Gastaf par le collet, le soulevant. Gastaf se mit à rire comme jamais.

- Parce que tu le voulais Dampé! Tu l'as pensé toi même, tu voulais avoir le Crâmeur et la tête de se lézard, j'aurais pu t'offrir les deux mais...

Gastaf disparue de ses mains pour réapparaître plus loin dans son subconscient.

- Je me nomme Gastaf Macabre, mon cher Dampé, je suis la voix dans le fond de ton esprit... Je suis ta folie! Ta haine, ta colère et tes pulsion meutrière non-assumé... Aujourd'hui, c'est la première d'une longue liste de sortie!

___

Dampé revient à lui, mais son esprit était moins embrouillée, les effets des calmant disparaissait peu à peu.

Toujours étendu sur le sol, il se mit à regardé les première étoiles qui apparaissait, quelle beauté.

Mais qu'allait-il lui arrivé?
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Benoit Lacombe le Sam 12 Sep - 2:02

L'Huldres était toujours par terre lorsque Ceidia arriva. Il avait déjà perdu beaucoup de sang lorsqu'elle s'installa près de lui, alors il commençait à être étourdie, mais la présence rassurante de son amie se fit sentir facilement, alors qu'elle apposa ses mains près de sa blessure. Il tenta de marmoner quelques mots très peu audibles à cause de son état, mais le seul reconnaissable était le nom de la médecin. Il était cependant trop faible pour faire quoi que ce soit d'autre, outre ressentir la douleur de son rein.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Douglas Ravenhill le Dim 13 Sep - 15:27

Dampé se leva péniblement, encore soutenu par l'épée sanglante, il alla jusqu'à la ruelle ou Morato et Ceidia étais.

Il voyait le Zeder agonisé, Ceidia penchant au dessus de lui pour le guérir, l'odeur du sang était présent dans l'air, sur le sol, on pouvait voir le rouge même si le noir commençait à prendre sa place.

Dampé sentit ces jambes tremblé, il se mit à genoux, posant son épaule sur le mur, l'inquiétude s'empara de sa voix quand il s'adressa à Ceidia.

- Est-ce... Est-ce qu'il va mourir? S.v.p, dites moi qu'il va survivre...

Des sanglots déchirait sa voix et obstruait sa vision.

Par les Pures qu'avait-il fait?
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Ceidia Narquin le Dim 13 Sep - 16:57

Ceidia guérissais l'organe avec minutie et délicatesse. Dans très peu de temps elle aurait fini de réparer ce rein et stopperait cette hémorragie. Ses main et quelque pans de sa tunique étaient déjà couvert de sang, mais cela ne l'impressionnait plus. En tant que médecin, elle en voyait presque tous les jours.

La jeune Saelig se crispa quand elle sentit le croque-mort arriver. C'était de sa faute si Morato était par terre et gravement blessé. Elle n'avait aucune envie de le voir, sauf si c'était pour lui donner un coup au visage.

"Tais-toi Macabé je me concentre!" Répondit-elle sèchement sans lui adresser un regard.
avatar
Ceidia Narquin

Messages : 20
Date d'inscription : 01/03/2015
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Douglas Ravenhill le Dim 13 Sep - 21:38

- Je... Je ne sais pas se qui est arrivé... Norato et moi on se disputait a propos du Crâmeur, tout d'un coups, je n'était plus là... J'attendait tout mais je ne voyais rien... La voix dans ma tête... Par les Pures cette voix...

Se Gastaf... Cette voix...

- Morato le sais... Pas vrai Morato? Je ne voulait pas te tué, seulement Gastaf... Gastaf...

Dampé avait parlé d'une voix sanglotante et délirante, mixant le monologue et le dialogue, dans un état de confusion la plus total. Il réentendit Gastaf

Tu veux que je me présente à cette gamine à corne peut-être? Comme cela elle te croira.

Un rire remplit son crâne. Il se cogna la tête avec sa mains pour le faire passer, mais rien. Il alla voir sa poche de calmant.

Damnation, vide.

- Pitié... Des calmants... Il va revenir!

Il paniquait, et au fûr et à mesure, les rires augmentaient.
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Benoit Lacombe le Lun 14 Sep - 3:18

Morato Zeder commençait à reprendre conscience à mesure que Ceidia prodiguait ses soins. Ça semblait flou, mais il entendait les paroles qui se disaient. Il regarda à sa droite et vit que Dampé approchait. Il ne semblait vraiment pas s'être remis. Il semblait encore en lutte avec lui-même et l'Huldres avait l'impression qu'il pouvait revenir à Gastaf d'un moment à l'autre. Il tourna lentement son visage vers son amie, parlant avec peu d'énergie.

- ''Ceidia... attention, il... il est instable... il est dangereux.''

De sa main droite, il saisit son épée. Sa poigne sur son manche était très faible, mais si Dampé tentait à nouveau quelque chose, il devait pouvoir au moins permettre à Ceidia de s'enfuir.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une question de feu (Rp avec Morato)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum