Une autre soirée de garde (RP Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Benoit Lacombe le Jeu 9 Juil - 21:37

Le ciel commençait à s'assombrir. La Vigie était présentement en service, mais le changement de service semblait arriver à grands pas avec le ciel qui perdait peu à peu sa clarté.

Morato était déjà bien prêt. Il avait bien mangé un repas servit à l'auberge par les deux aubergistes habituels il y a de cela une heure. Il était dehors, relativement près de la porte, en train d'ajuster son carquois dans son dos et de vérifier ses flèches une à une pour s'assurer qu'elles étaient toutes bien aiguisées. Il restait une trentaine de minutes avant que son tour de garde embarque.


Dernière édition par Morato Zeder le Ven 10 Juil - 3:26, édité 1 fois

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Sissi le Ven 10 Juil - 0:25

À quelques pas de là, l'enseignante qui avait fini sa journée à la même heure que chaque jour (soit autour des 16h), avait pris le temps de s'asseoir.  Le beau temps lui avait laissé prendre un livre pour s'installer à la lecture du soir.  Ce n'était pas son livre de congé, il était beaucoup plus gros et parlait de sujets bien plus ennuyeux.  Andromèda releva la tête un instant, comme elle le faisait souvent, observant les autres.  Par moment, elle lâchait un commentaire, plus pour elle-même que pour les autres.  

Quand elle vit l'individu bleu qui avait pris en charge Postiche depuis sa défaite au tournois, elle le fixa sans retenue pendant quelques minutes.  Au final, elle ne savait même pas son nom, simplement son post et encore.  La jeune demoiselle était assise sur une chaise, non loin du rond de feu éteint.  Ses jambes croisées, son livre épais sur l'histoire du village et son attitude négligente ne pouvaient faire croire qu'elle était réellement occupée.  Elle abandonna ses recherches sur le Tueur de Païens pour afficher son plus beau sourire.  Andromèda tassa sa mèche de cheveux pour paraître plus ouverte, avant d'entreprendre la discussion.


- Hey! L'archer!  Comment va Postiche aujourd'hui?

Il n'y avait pas une dizaine d'archers, c'était un moyen clair d'attirer son attention.   Elle le détailla des yeux, comme elle aimait le faire avec beaucoup de veilleurs.  Ce n'était qu'une excuse pour une discussion possiblement plus longue, si seulement il lui en laissait le temps.  
avatar
Sissi
Ancien

Messages : 315
Date d'inscription : 12/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Benoit Lacombe le Ven 10 Juil - 3:24

Morato venait de finir d'attacher son carquois. Il était en train d'inspecter une de ses flèches, son arc reposant sur le mur près de lui, lorsqu'il entendit une voix interpeller derrière lui. Il n'eut pas besoin de se retourner pour savoir de qui il s'agissait. Simplement au nom de Postiche, il figea, ses joues prenant des teintes mauves à une vitesse fulgurante. Toujours de dos, il prit un moment où il tint sa flèche devant lui, incertain de comment réagir, à réfléchir.

Environ sept cent personnes. Environ sept cent personnes, et il fallait que ce soit elle qui vienne lui parler, ce soir. Morato n'était pas prêt à ça, il réfléchit à grande vitesse à environ cinq différentes façon de lui réponses, mais nulle ne lui allait. Il avait peur qu'elle le trouve soit trop distant, soit trop insistant. Il avait peur qu'elle le prenne pour un fou ou pour quelqu'un qui essaie trop de lui faire plaisir. Pourtant, lui faire plaisir, il ne demandait rien d'autre, mais il ne savait pas comment s'y prendre. La simple idée d'avoir une conversation avec elle l'emplissait d'une incroyable peur et d'une incroyable joie.

Elle ne se rappelait pas de son nom. Lui, au contraire, se rappelait si bien de son nom qu'il aurait probablement pu l'écrire à la perfection les yeux fermée, mais ça, jamais il n'oserait le lui dire. Elle le prendrait pour un fou. Ça ne l'étonnait pas qu'elle ne se rappelle pas de son nom. Après tout, selon lui, son existence était plus qu'insignifiante. En fait, il n'aurait jamais même demander à ce qu'elle se rappelle de son nom. Pour lui, elle était beaucoup trop resplendissante et importante pour qu'elle se rappelle de son nom, bien qu'en réalité elle n'était pas spécialement plus importante que lui. Il se souvenait très bien lorsqu'il s'était réveillé, après son court combat contre le spectre, et qu'elle lui avait demandé son nom à deux pouces de son visage. À ce moment-là, Morato avait figé, à la fois devant son visage aux traits si fins et raffinés et aussi devant la réalité qu'il n'avait pas le choix de lui répondre. Par chance, à ce moment-là, Ceidia avait été là et avait répondu à sa place.

Mais là, Ceidia n'était pas là. Après une éternité de réflexions, qui n'avait été en réalité que quelques secondes, il se retourna finalement, la tête et les épaules légèrement baissées, signe d'un manque flagrant de fierté. Ses joues avaient une teinte mauve impossible à camoufler, et cela le mis encore plus mal à l'aise. Malgré tout, il était content d'être devant elle et de pouvoir lui parler. Malgré tout, il avait peur d'être devant elle, peur de ce qu'elle allait penser de lui.


- ''Euh...''

Incertain comment continuer la conversation, et maudissant son incapacité à parler devant elle, il sortit Postiche de son habituel sac. Postiche semblait en forme et semblait bien se porter. Il semblait s'être fait laver très récemment.

- ''Je... Il va bien, enfin... je... m'en occupe du mieux que je le peux.''

Et, visiblement, il s'occupait très bien de lui.

Il essaya tant bien que mal de la regarder le plus près des yeux possible, mais il ne pouvait s'y résoudre. Il la regarda au niveau du visage, mais pas directement dans les yeux. Ce n'était pas par impolitesse, non, mais bien parce qu'il voyait cela comme se mettre sur un pied d'égalité avec elle, ce qu'il trouvait inconcevable. Malgré tout, le simple fait qu'il lève le regard jusqu'à son visage et qu'il n'ait pas encore trouvé une excuse pour fuir était, en soit, une amélioration. Il faut croire que les encouragements de son mentor et de Viktor n'avaient pas été totalement en vain.


Dernière édition par Morato Zeder le Ven 10 Juil - 14:48, édité 1 fois

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Sissi le Ven 10 Juil - 11:55

La kaldun eut un sourire en coin, une pensée pour le petit Postiche qui ne pouvait pas être dans de pires mains que l'équipe qui l'avait fait naître. Elle ne savait toujours pas pourquoi elle s'était attaché à un être aussi petit et insignifiant. D'un sourire réfléchi, Andromèda détailla son interlocuteur sans remord. Elle avait de ses manies de ne pas être dérangée par l'état de la personne en face d'elle. L'antithèse de Morato. De son naturel, elle répondit sans trop faire attention, comme une conversation ordinaire, après tout.

- Je suis contente de te l'avoir donné, je suis rendue avec un autre genre de créature. Il n'est pas encore assez grand pour pouvoir faire quoique ce soit en dehors de son milieu, mais j'ai espoir qu'il prendra de la force. Et puis, je sais que tu ne peux pas être pire que Virama dans l'entretient d'un familier.

Je me demandais si tu avais entendu parler d'Amalrich, le Tueur de Païens? C'est toi qui avait débusqué son esprit d'orgueil dans l'auberge, te souviens-tu?


L'adolescente porta une main à ses lèvres, par réflexe. Son ongle rouge de pouce passait doucement d'un côté à l'autre de sa lèvre du bas. Cela accentuait son sourire qui était rapidement caché par ses cheveux. Ceux-ci servaient essentiellement à masquer sa famille et son rang, tatoués à sa naissance sur le côté gauche de son visage. Les sept petites étoiles blanche discrètes n'étaient déjà pas comparables à certaines autres marques de toutes les couleurs. Mais elle suffisait pour que la Kaldun se cache aussi, d'une autre façon.
avatar
Sissi
Ancien

Messages : 315
Date d'inscription : 12/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Benoit Lacombe le Ven 10 Juil - 13:32

Le coeur de Morato battait à tout rompre alors qu'il essayait d'improviser une réponse à ses paroles. Pourquoi était-ce si difficile, choisir des mots? Ceux-ci avaient tellement de significations différentes qu'il n'avait aucune garantie qu'elle les prendrait bien, ou même mal. L'interprétation et la réaction qu'une personne a par rapport à ce qu'on lui dit est hautement influencé par son propre vécu, ça, Morato le savait, et il manquait drastiquement d'information sur la Khaldun pour avoir ne serait-ce qu'une idée de comment elle pourrait réagir face à ses réponses, alors il hésitait.

Par exemple, allait-elle le trouver trop insistant s'il s'intéressait à cette nouvelle créature? Allait-elle le trouver ennuyant s'il faisait comme si elle n'avait rien dit?

Aussi, il s'agissait d'Amalrich, le Fléau des Païens, mais qui était-il pour la contredire? C'était elle, l'experte en esprits. Bon, d'accord, cela ne faisait pas nécessairement d'elle une experte en histoire, mais malgré tout, elle était une Saelig, et lorsqu'elle passa son ongle sur sa lèvre d'en bas, directement dans le champ de vision de l'Huldre, il frissonna d'une combinaison de plusieurs émotions , et cela confirma ses pensées. Elle était bien trop... parfaite, contrairement à lui qui était très loin de là, du moins, selon sa propre estime de lui. Malgré cela, elle était contente de lui avoir donné Postiche, et cela le fit rougir (mauvir) de plus belle. Avait-il fait quelque chose de bien pour qu'elle lui dise être contente? Il aimait beaucoup Postiche. Il aimait beaucoup qu'elle aime sa façon de s'occuper de Postiche.


Quoi qu'il en soit, il ne put s'empêcher d'avoir un sourire qui démontrait que ce qu'elle lui disait lui faisait plaisir.

- ''Un autre... genre de créature?''

Il leva légèrement les yeux vers ses yeux, par curiosité vis-à-vis le sujet qu'elle put facilement déceler, puis les rebaissa rapidement au niveau de la partie inférieure de son visage, maudissant à la fois l'audace dont il venait de faire part et son incapacité à répéter cette action.

Il était vrai que son cousin et lui-même avaient été les premiers à réaliser qu'il s'agissait d'une spectre, mais Morato avait de la misère à réaliser qu'il avait bien agit, qu'il avait fait du bon travail. Beaucoup de misère.


''Non, enfin... s-selon les... les livres d'histoire, il s'agit de... d'Amalrich, le... le Fléau des Païens, mais...j-j'ignore s'ils sont... exactes, enfin... peu importe. Je... ne crois pas qu'on entende à... nouveau parler de lui, v-vous... avez... fait un travail exemplaire.''

Il l'avait dit. Il l'avait dit d'une façon, selon lui, très peu louable, mais il l'avait dit. Il espérait qu'elle ne le voit pas d'un mauvais oeil pour avoir remis ses dires en doute. Il n'avait pas voulu mal faire. Ce n'était pas du tout son genre d'essayer d'avoir l'air le plus intelligent. Simplement, il se disait qu'elle devait sûrement intégrer cet épisode dans un de ses rapports pour l'école et que ce serait dommage qu'il y ait une erreur dans son rapport. Expliquer tout cela à la professeure, par contre, était une toute autre histoire. Dans une situation comme celle-ci, il n'avait pas le choix de soit partir en courant ou improviser une réponse, et malgré son angoisse, il ne voulait vraiment pas mal paraître. Avait-il le droit de vouloir une telle chose? Après tout, elle était bien plus parfaite que lui, à ses yeux. Ç'en était à un autre niveau, selon lui.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Sissi le Ven 10 Juil - 19:08

- Vous avez raison, c'est mon lapsus, il est bien un fléau des païens.  Je dois devenir étourdie avec toutes les lectures que je fais.  

Son pouce n'avait pas traîné très longtemps autour de cette lèvre.  Faire apparaître un sourire sur ce visage intimidé était une première pour Andromèda, mais elle se garda bien de reparler de la nouvelle créature.  Quand elle en saurait plus, possiblement qu'elle pourrait lui en reparler, mais pas maintenant.  Toujours dans sa position de confort, elle désirait confronter Morato, le faire parler.

- Je crois que vous ne prenez pas assez le mérite qui vous revient.  Après tout, c'est vous que je croyais posséder quand j'ai vu l'altercation.  Je n'ai fait qu'appliquer ce qu'on nous avait dit.  Et je l'ai fait de bien mauvaise façon, puisque si ce n'était de vos tires francs et de votre visée exceptionnelle, j'aurais surement perdu en combat contre sa lame.  S'il n'avait pas l'honneur qu'on lui connait, jamais il n'aurait hésité à frapper une aussi insolente Sealig.  J'ai personnellement oublié la prudence, surtout en portant un guerrier légendaire à la limite du supportable.  

Une chance que cela à bien fini. Grâce à vous.  C'était irréfléchi de ma part, et j'en ai un peu honte maintenant.


Son sourire naturel s'assombrit en parlant de sa faute sans disparaître totalement, mais ses yeux insistant eux ne quittèrent pas l'archer une seconde.  La Kaldun s'accrochait au livre entre ses mains, seul matériel physique qui pouvait occuper ses mains en ce moment de discussion hésitante.  Elle aurait voulu tourner la conversation de façon plus direct, mais c'est Morato qui aurait tourné directement les talons ensuite.  Elle serait patiente, elle tenterait d'être patiente.  
avatar
Sissi
Ancien

Messages : 315
Date d'inscription : 12/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Benoit Lacombe le Ven 10 Juil - 21:26

Morato baissa les yeux. Ses paroles avaient faites en sorte qu'elle mettait la faute du lapsus sur elle-même. Elle ne parla plus de la dite créature. Peut-être Morato n'avait pas parlé assez fort, ou peut-être qu'elle ne voulait tout simplement pas lui en parler. Il avait peut-être été trop insistant, comme il le redoutait. Incertain, son regard reprit toutefois sa position habituelle, c'est-à-dire au niveau du bas du visage de la Khaldun. Elle le complimenta sur ses talents d'archer et sur son importance dans cette affaire. Ses joues et ses oreilles pouvaient difficilement être plus mauves, mais l'embarras était bien là.

Autant il voulait s'empresser de le démentir, de dire qu'il n'était pas un si bon archer que cela, autant depuis qu'il était entré dans les Veilleurs, il n'avait cessé de se faire complimenter sur ses talents d'archer. Un soldat de la Vigie, par contre, lui avait dit qu'il était un très piètre archer. Au début, il était d'accord avec lui, mais ce pourrait-il que ce soit comme pour ses talents d'artificiers? Ce pouvait-il qu'il ait simplement été mal intentionné, comme ceux qui lui disaient qu'il était un piètre artificier, alors qu'il savait très bien qu'ils avaient tort? Il n'en était pas sûr, mais il allait y réfléchir.

Parmi les compliments qu'elle lui faisait, elle se faisait des reproches. Elle parlait du fait qu'elle était insolente et qu'Amalrich aurait très bien pu la frapper de son épée. Puis, l'image dans la tête. Morato se rappelait de la scène comme si c'était hier. Son arc bandé, elle qui parlait sans cette au spectre, tel qu'elle devait le faire. Il s'imagina l'épée d'Amalrich la trancher du côté gauche au côté...


- ''Non! Je ne l'aurais pas...''

Puis, il prit conscience de ce qu'il était en train de faire. Il avait parlé fort avec conviction en la regardant droit dans les yeux. Aussitôt qu'il réalisa, il baissa tout de suite ses yeux et se mit à balbutier une explication. De quel droit avait-il osé? Il connaissait sa place, d'habitude.

- ''... laissé. Je... veux dire qu'il s'agissait de... de mon travail, enfin... la partie combat. V-Vous êtes une pro-professeure, votre... votre partie du travail était très bien fait. Les, enfin, c'est vous l'experte, mais... les... spectres de l'orgueil, c'est e...exactement ce que vous avez fait... qu'il faut faire. Je... devais vous protéger, comme... le demande mon travail.''

Il semblait trouver la pierre qui se trouvait à ses pieds bien intéressante, car il ne l'avait pas lâché des yeux. Il réalisa que, dans ses dernières phrases, il avait échappé par terre sa flèche qu'il avait tenu entre ses doigts pendant leur discussion, sans vraiment la remarquer.

Il espérait qu'elle ne prenne pas d'un mauvais oeil ce qu'il disait. Il espérait ne pas avoir gaffé, ne pas avoir tout gâché en parlant aussi fort et avec autant de... conviction? Pour autre chose que son travail d'artificier? Vraiment?

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Sissi le Sam 11 Juil - 0:06

Enfin, un changement. Andromèda décroisa ses jambes doucement, ainsi comme si rien ne s'était passé. Légèrement, elle s'avança sur sa chaise, intéressée. Son sourire revint, plus par la réaction de son interlocuteur que par sa gentillesse. Ses yeux vagabondèrent jusqu'à la flèche maintenant par terre, qui n'avait pourtant pas fait un bruit. Ils retournèrent à la plaque de métal entourée de ce bleu qui la fascinait tant.

- Votre travail, dites-vous. Pourtant, rien dans votre contrat avec les veilleurs ne vous oblige à protéger la population des choses venant de l'intérieur des murs. Spécialement quand cette population décide de s'attaquer d'elle-même à un esprit particulièrement dangereux. C'était... Chevaleresque. Bien que je sais que vous allez le nier.

De toute façon, je sais que cette histoire n'est probablement pas terminée. Ou en tout cas, j'en ai le présentiment. Je ne crois pas que quelqu'un peut être maintenu entre deux mondes pendant plus de 40 ans sans jamais refaire surface à aucun moment. Je crois que, peut-être, nous n'avons pas arrêté de fêter et de remémorer sa mort à chaque année et que c'est à cause de cela que la force de son esprit n'a pas voulu quitter. Je me trompe peut-être, mais je ne crois pas qu'on aura fini de le voir. Peut-être qu'il n'était qu'Orgueil, mais je suppose qu'il pourrait aussi être un assemblage de tous les espoirs du Soleil Rouge. Je ne pourrais pas encore l'expliquer, mais je sens que ce n'était pas un spectre comme on se débarrasse aussi facilement.


Elle soupira. Pendant son discours, son excitation avait monté momentanément. Mais sans preuve, cela ne restait qu'une hypothèse. Et que ce serait vrai ou non, ce ne serait pas plus son problème à elle quand elle sera dans sa salle de classe. Ce qui concernait les veilleurs ne devaient plus l'influencer et elle le savait. Gardant une image impassible, elle se retourna doucement vers le cimetière d'où elle avait pu avoir le fin mot de l'Orgueil.

- Ce que je crois pourrait vous faire peur. Ou du moins vous faire croire que je suis un peu déranger. Je pense que si j'étais un spectre, je reviendrais au moment où tout le monde fête ma vie et ma mort pour utiliser cette puissance contre ceux qui m'auront jadis banni. Dans ce cas-ci, ce pourrait être moi ou vous ou encore ce Smith. Mais, j'hallucine peut-être aussi.

Croyez-vous que la chasse au esprit est sans risque?


Lança-t-elle détendue. Oui, ce qu'elle avait dit pouvait être grave, mais cela ne restait qu'une intuition. Qu'avait-elle déjà connu de la chasse au spectre, sinon ce qui lui avait été appris dans les livres et dans la classe? On ne parlait pas des actes héroïques qui tournaient mal, on ne parle que des réussites après tout.
avatar
Sissi
Ancien

Messages : 315
Date d'inscription : 12/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Benoit Lacombe le Sam 11 Juil - 21:57

Morato eut un pincement d’agacement, pas envers elle, mais bien envers son escouade. Le fait même que l'esprit ait réussi à entrer par la grande porte du village était un manquement en soit à leur travail de Veilleurs. Lorsque la Khaldun dit de lui que son acte était chevaleresque, il avait vaguement commencé à hocher la tête de gauche à droite au moment où elle s'empressa de dire qu'il allait probablement le nier, ce qui le fit figer sur place. Il faisait face à un dilemme. Pensait-elle réellement ce qu'elle lui disait, ou le disait-elle uniquement pour lui faire plaisir? En temps normal, la deuxième option aurait été la première qu'il aurait envisagé, mais le fait qu'elle ait lu en lui comme dans un livre ouvert, certaine qu'il allait le nier, le faisait douter. Il ne put s'empêcher d'avoir un petit sourire, facilement remarquable, à l'idée que son action avait peut-être effectivement été bonne et chevaleresque. Il s'empresserait d'aller la noter dans son livre après leur discussion, pour essayer de s'en inspirer la prochaine fois qu'elle se trouverait dans une situation similaire... mais il savait qu'il n'aurait pas besoin de la noter pour la répéter.

Morato Zeder avait reculé d'un pas. Il n'avait pas peur d'elle, simplement, la discussion de quelques phrases à quelques phrases avait vite tournée en un monologue de la part de la professeure, et c'était l'envergure de la discussion qui l'avait pris par surprise et lui faisait peur. Toutefois, il ne partit pas plus loin que ça. Il l'écouta relevant de temps en temps le regard vers elle, mais sans la regarder directement dans les yeux. Il regardait de temps en temps la flèche qui était à ses pieds et il se disait qu'elle ne devait pas penser qu'il était bien droit et fort, si une simple discussion lui faisait échapper ce qu'il avait dans les mains. Cette pensée l'attrista un peu, mais pas assez pour le déconcentrer de ce que lui disait la Saelig. En fait, il était même très concentré sur ce qu'elle lui disait. Ce n'était pas uniquement car c'était elle qui le lui disait, mais aussi car elle lui apportait sous forme d'énigme, sous forme de mystère, et Morato aimait résoudre les énigmes et les mystères. Lui-même était aussi excité par ces idées, mais ça paraissait probablement moins que pour Androméda. Ce qu'elle disait faisait du sens et il n'y avait jamais réfléchi. Étonnement, le ton de Morato semblait moins hésitant lorsqu'il tenta lui aussi d'apporter du sien au mystère.


- ''Entre... entre les deux mondes. Il est vrai que 40 ans avant de ressortir pour... une première fois, c'est beaucoup. Il est probable qu'il soit déjà sorti par le passé, mais... n'y aurait-il pas des traces dans les rapports de l'école? Je, je veux dire.. Ça, et il ne semblait pas s'attaquer à une personne en particulier, une personne qui l'aurait scellé par... par le passé.

Après tout, il a inspiré la création même du... du Soleil Rouge. Pourrait-il tirer sa puissance des pensées et des souvenirs...? Je... je veux dire, puisqu'il est une source d'inspiration du... du Soleil Rouge, peut-être que le fait que ceux-ci pensent encore beaucoup... à lui, peut-être que ça lui donne une certaine puissance. Et dans cette... optique, le Soleil Rouge fêterait probablement sa mort... le jour de la célébration des morts, qui est aussi la fête du village, en fin octobre... non? Peut-être y a-t-il... des rapports d'activités de spectres plus fréquents ou violent lors de cette fête des morts? Peut-être est-ce dans... dans les rapports de l'école... bien que je crois qu'on... l'aurait remarqué si ce serait le cas. Des Veilleurs qui se battent contre plusieurs spectres en p-plein... milieu du village, ça passe difficilement inaperçu.''


Il prit une bonne respiration, son mauve, qui s'était amoindrit, était revenu lorsqu'il réalisa qu'il avait dit toutes ces phrases sans trop d'hésitation à Androméda. Cela le gêna.

- ''Je... Enfin, je... ne suis pas expert... là-dedans, mais... le sujet m... m'intéresse.''

Il mauvit à nouveau, déglutissant. Parler de lui-même lui faisait toujours un peu plus peur que le faisait déjà la simple idée de parler.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Sissi le Dim 12 Juil - 16:06

De son naturel décontractée, Andromèda enchaîna sans risque. Elle le "tenait" enfin, il y avait de quoi l'intéresser, mais c'est loin d'être tout le monde qui serait content de tenir de tels spéculations. Plus elle lui parlait plus il semblait à l'aise avec son discours, ce qui l'encourageait beaucoup à poursuivre dans ce sens.

- Je crois que la fête des morts est une occasion où tous les morts peuvent puiser dans les prières et l'énergie des vivants. Mais mieux que la fête des morts, il y a la fête du défenseur qui se tient au mois de juillet, chaque année. C'est la date de la victoire et de la disparition du Fléau des Païens. C'est une occasion que le Soleil Rouge ne manque jamais pour faire passer leur message de masse sur la force et le besoin de défendre du village.

Par contre, il n'y a pas grand preuve que ce serait possible qu'un spectre s'immisce dans le village, comme s'il était un vivant à chaque année. L'autre hypothèse possible est moins relié à la force terrestre que nous pouvons dévoiler sans s'en rendre compte. Les arbres-esprits pourraient en être la source. Je ne sais pas comment vous les appeler entre veilleurs, mais ceux avec l'Excellence qui contenaient une quantité incalculable d'esprit. La liaison entre les attaques d'esprit et la disparition de L'Excellence serait beaucoup plus solide comme explication.

En tant que veilleur, vous avez peut-être remarqué des choses qui m'échappe encore.


La Kaldun n'avait pas été aussi entraînante qu'avec sa première hypothèse, mais elle restait ferme dans ses paroles, évitant toute hésitation, cherchant la confiance et l'approbation de l'archer. Son non-verbal n'était pas agressant, comme elle pouvait l'être avec Virama ou d'autres "meneur d'homme". Elle se tenait droite, sans s'appuyé directement sur le dossier, son corset aux formes féminine la maintenant en position parfaite. L'adolescente avait fini par ne plus confronter du regard Morato. Elle voulait une conversation confortable entre eux, différente de ce qu'elle avait habituellement avec les autres.
avatar
Sissi
Ancien

Messages : 315
Date d'inscription : 12/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Benoit Lacombe le Dim 12 Juil - 21:16

À nouveau, elle lui apportait matière à réfléchir et, à nouveau, ça l'intéressait. Il semblait toutefois plus hésitant que lors de son monologue le plus récent, mais moins hésitant qu'à l'habituel. Il y avait définitivement de la progression, un peu comme si elle avait percé la première des barrières du jeune Huldre de 20 ans. Toutefois, que ce soit par désir volontaire ou réflexe involontaire, il n'en avait pas qu'une. Une partie de lui, au moins, semblait avoir la volonté de poursuivre la discussion.

- ''La fête du défenseur... je n'y avais pas pensé. C'est... bientôt. Très bientôt. On pourr...''

Il figea un moment. Il ne voulait rien avancé. Il avait beaucoup envie de travailler avec elle, mais il ne voulait pas l'obliger, ou la brusquer. Il ne voulait pas la pousser à travailler avec lui, en fait, il ne voyait même pas pourquoi elle voudrait travailler avec lui. Il y avait de bien meilleurs combattants que lui et de bien meilleurs experts en esprits, comme Viktor. Il se reprit rapidement.

- ''I-Il y aurait... matière à tester la théorie.''

Puis, elle mentionna l'Excellence et les arbres-esprits. Il n'avait pas vraiment de nom pour ces arbres, sauf...

- ''L-La... la forêt des damnés. C'est... Enfin, c'est Viktor que... que j'ai entendu utiliser ce nom... là, je crois... mais... ce que vous me dites... me fait penser...''

Un petit instant de réflexion.

- ''... Quand on a coincé Axel l'Excellence, il nous a dit qu'il... retenait les spectres enfermés, mais qu'il comptait aussi les libérer. Il a aussi... dit que pendant qu'on lui parlait, il ne retenait pas les... les spectres. À ce moment-là... beaucoup de spectres se sont échappés des arbres, pendant tout... le moment qui s'est écoulé entre notre arrivé, et... l'exorcisme.

... Il est très possible qu'Amalrich était l'un d'eux. Ça expliquerait aussi pourquoi... il n'aurait pas été affecté par les dernières fêtes... du défenseur.''


Puis, il se rappela une question qu'elle avait posé et à laquelle il n'avait pas répondu et, de peur d'avoir l'air de l'ignorer, il s'empressa d'y répondre. Il espérait toutefois ne pas avoir l'air sot de répondre un peu plus tard.

- ''Je suis... Enfin... Je sais que... chasser des spectres p-peut être... très dan... dangereux. Toutes... toutes les... les créatures comportent des risques... à les... à les combattre, m-mais... les spectres, spécialement... certains peuvent... se faire passer pour des êtres... vivants, pas... pas seulement Orgueil, mais... aussi... Désespoir... si je ne m'abuse, je... je crois que c'est ça.''

En fait, il en était presque certain, mais il ne voulait pas qu'elle croit qu'il essayait de se penser plus malin qu'elle. Le mauve avait petit à petit quitté ses joues, signe qu'il semblait déjà plus à l'aise qu'au début de leur discussion. Tout le long de ses paroles, et principalement lors de ses paroles les moins hésitantes, son regard avait gardé une position relativement confortable au niveau du visage de la Khaldun, sans vraiment croiser son regard, ou alors très peu longtemps. Une partie de lui aurait beaucoup aimé la regarder dans les yeux en lui parlant, mais malgré tout, il ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il n'en avait pas le droit, qu'il n'en était pas digne. Il aimerait en être digne.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Sissi le Lun 13 Juil - 11:47

Devant les déductions de Morato, Andromèda lâcha une question qui était quand même légitime face à leur raisonnement.

- Mais combien de temps l'Excellence peut avoir maintenu son manège?

Elle sembla elle-même réfléchir à la question.  Que savait-elle de l'Excellence, que pouvait lui dire ses livres?  Mais surtout, comment avait-il fait?  Et toutes ses autres questions qui mériteraient encore beaucoup de temps.  Elle laissa le temps s'arrêter, regardant son interlocuteur un instant, hésitante. Elle s'accouda pour appuyer sa main au niveau de ses lèvres les masquant partiellement.  Un sourire en coin persistait derrière tout ce gestuel.  

Son hésitation n'avait pas la même saveur que celle de Morato.  Elle faisait durée le suspense, elle entretenait par son silence la conversation.  Cela dura, mais pas assez pour en dépasser le sujet, juste pour permettre à l'idée de défiler dans les têtes.  En tout cas, c'est ce qu'elle espérait quand elle retira sa main et que son idée à elle était faite.  Elle reprit enfin la discussion.


- C'est possible qu'on puisse retrouver des traces dans le village de cette aventure.  Les papiers ont la mémoire longue, mais qui voudra faire se travail de moine?  Je crois que le vrai mystère, la vérité, se trouve surtout dans la forêt.  

Mais bon, je n'ai aucun pouvoir sur ce qui se passe à l'extérieur.  Et c'est sans compter le maigre potentiel que je peux prendre en charge ici à l'intérieur.  Au final, je crois que nous pouvons oublier tous les deux cette réflexion, nous ne pouvons pas vraiment changer quoi que ce soit.  Il suffit d'attendre et le temps nous donnera peut-être raison.  Qui sait?
avatar
Sissi
Ancien

Messages : 315
Date d'inscription : 12/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Benoit Lacombe le Lun 13 Juil - 21:16

Morato ne fit qu'hausser les épaules face à la première question. Il n'en avait honnêtement aucune idée.

- ''Je... J'imagine que... que c'est ce qui arrive qu-quand... une p-personne... mal intentionnée en... s-sait trop.''

Androméda laissa planer le suspens de cette réflexion pendant un moment, regardant tranquillement l'Artificier. Celui-ci était conscient qu'elle le regardait, et portait parfois son regard vers elle, comme s'il hésitait, incertain si elle attendait de lui qu'il parle ou non. Son hésitation avait beau être visible, elle semblait s'être améliorée depuis le début de leur conversation, comme si, malgré son malaise, Morato semblait déjà plus à l'aise avec elle qu'il y a de cela une quinzaine de minutes. Morato, intérieurement, avait l'impression que ça se passait bien, même s'il ne comprenait pas trop pourquoi. Malgré cela, il avait encore une grande quantité de craintes face à la situation actuelle. Déjà qu'il ait réussi à avoir une conversation complète avec Androméda le surprenait. Il se disait qu'elle était bien patiente d'avoir passé tout ce temps à lui parler, alors qu'il se trouvait particulièrement inintéressant. Il ne parla pas jusqu'à ce qu'elle-même rajoute quelque chose.

- ''J'imagine qu'avec la... fête du défenseur qu-qui arr... arrive, on va pouvoir... voir s'il se passe quelque chose en... en lien avec... Amalrich. Pour la forêt, je... je vais en toucher un... un mot à K-Kadar Virama. Il a... peut-être plus d'information s-sur ces... arbres avec des esprits.

Morato vit Olaf Bobrov passer à côté d'eux. Visiblement, c'était avec lui qu'il serait de garde, ce soir. L'idée qu'elle lui dise d'oublier cette réflexion le fit froncer les sourcils. Si c'était son souhait, il essaierait de le faire, mais sa nature Zeder n'aimait pas l'idée d'écarter une théorie potentiellement testable. Il comptait coûte que coûte garder les yeux ouverts lors de la fête à venir pour voir si elle serait fondée ou non.

Il regarda sa flèche, se disant qu'il devrait la ramasser, mais il ne savait pas si c'était socialement acceptable de le faire devant une personne, surtout quelqu'une comme Androméda Khaldun qui était, selon lui, une bien meilleure réussite que lui-même. N'ayant pas le choix, il se pencha rapidement pour la ramasser, puis jeta un rapide regard à la porte, puis à Androméda sans directement la regarder dans les yeux.


- ''Je... Je dois... Enfin, m-mon tour de g-garde... va commencer, je... c-c'était... u-un... p-plais...''

Puis, il leva les yeux vers ses yeux à elle, mauvissant des joues, espérant qu'elle comprenait ce qu'il voulait dire sans qu'il ait à le dire. Il le pensait. Il le pensait du fond du coeur, et malgré qu'il ait passé un temps formidable avec elle et qu'il voulait le lui faire savoir, il ne pu s'empêcher d'avoir peur qu'elle soit repoussée de se faire dire une telle chose par Morato, alors il baissa les yeux vers la partie inférieure de son visage, à nouveau.

- ''B-Bonne soirée.''

Le feu aux joues, il attendit malgré tout qu'elle lui dise aussi au revoir avant de franchir les quelques pas qui le séparait de la porte. Il ne s'était pas enfuit en courant de toute leur discussion, il n'allait quand même pas le faire maintenant, alors qu'il ne restait que quelques secondes à leur discussion.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Sissi le Mar 14 Juil - 1:43

Androméda avait été plus que patiente et souriante face au effort démené par Morato pour elle. C'était une première entre eux-deux. Elle le laissa tenter de mettre fin à la conversation, mais elle ne put faire autrement que d'ajouter son grain de sel à la toute fin.

- Un plaisir partagé, je vous l'assure. J'ai bien hâte de pouvoir être lié à vous de nouveau, par une mission ou même une découverte. Bon courage, aux portes.

Elle se leva à son tour, passant tout près de Morato, lui frôlant le bras. Elle se dirigea vers l'auberge. L'avait-elle fait mauvir jusqu'à faire passer le métal de son visage au rouge? Seul elle pourrait le dire, puisque personne d'autre ne semblait avoir été témoin de leur conversation. Et encore moins du geste de gentillesse déployé pour la première fois par la Kaldun. Son pas assuré, le livre d'histoire sur son torse, elle marchait normalement vers l'auberge et possiblement son repas du soir.

Mieux que les mots qu'elle avait choisi, mieux que le contact discret entre eux, elle se retourna au dernier moment pour le revoir au bord de la porte. Qui sait si l'archer allait s'en rendre compte, mais de son nouveau point de vu, elle continua à le détailler une minutes ou deux avant de réellement quitter la scène. Elle aurait souhaité un dernier contact visuel avec lui, même de loin. Comme quelque chose dans les yeux du veilleur, qu'elle n'expliquait pas vraiment...
avatar
Sissi
Ancien

Messages : 315
Date d'inscription : 12/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Benoit Lacombe le Mer 15 Juil - 14:23

Morato était gêné face à ses compliments. Il n'était pas habitué d'en recevoir, se tenant généralement loin de la population. Il en avait bien reçu quand il travaillait pour l'atelier, mais connaissant son propre talent pour les artifices, il ne les remarquait plus vraiment et ne valaient plus grand chose pour lui. Toutefois, depuis sa première conversation avec Jonathan Gilmore, lorsqu'il a décidé de joindre les Veilleurs à la foire aux emplois, plusieurs personnes avaient mentionné qu'il possédait d'autres forces. Il avait bien de la misère à le réaliser, se disant que ceux-ci le prenaient probablement par pitié vu son passé à l'école, ses membres Huldres et plusieurs autres éléments, mais plus ceux-ci venaient de personnes différentes, plus il commençait à croire qu'il y avait peut-être une partie de vrai dans certains d'entre eux. Peut-être.

Il aurait aimé lui répondre qu'il aimerait lui aussi être lié à elle à nouveau, d'une manière ou d'une autre, mais les mots semblaient bien trop gênant pour être prononcés. Elle, par contre, ne semblait n'avoir aucun de problème à les dire.

Un petit sourire gêné et, alors qu'il allait lui-même se retourner pour partir, elle passa de lui et lui frôla le bras, geste qui lui causa un certain frisson. Ce n'était pas un frisson de dégoût, loin de là. Plutôt comme un frisson de surprise d'un homme à qui ça n'était encore jamais arrivé, sauf par accident lorsque quelqu'un passait trop près de lui sans l'avoir remarqué. Malgré cela, le contact, aussi léger et bref ait-il été, lui avait procuré un grand sentiment de bonheur qui était rare chez lui, alors qu'il se dirigea vers la porte. Lorsqu'il arriva à la porte, il échangea quelques mots à Olaf, qui semblait trop concentré sur les attaches de son armure pour avoir remarqué quoi que ce soit, et se retourna brièvement, avec pour idée de la regarder partir. À sa surprise, il vit qu'elle le regardait aussi, et, bien que leurs regards ne se croisèrent pas nécessairement, il se retourna vivement, de peur qu'elle croit qu'il la regardait souvent pendant qu'elle ne le regardait pas. Il ne retourna pas le regard à nouveau, espérant secrètement qu'elle n'avait pas vu qu'il s'était retourné pour la regarder, bien qu'il aurait été bien difficile pour elle de ne pas le voir.

La conversation l'avait laissé sur une sorte de petit nuage. Malgré certaines erreurs de sa part dont il maudissait l'existence, c'était la première fois, depuis Ceidia, qu'une conversation avec une Saelig allait aussi bien. Il se sentait bien à parler à Androméda, et se disait que, peut-être, un jour, il serait capable de lui parler aussi normalement qu'à Ceidia.

Ceidia... depuis son accident, elle avait toujours été là pour lui et avait fait preuve d'une incroyable patience vis-à-vis ses problèmes d'estime de soi et ses incapacités sociales. C'était une personne avec qui il pouvait être lui-même, sans avoir peur du cours de leurs discussions. Peut-être qu'avec un peu de chance, Androméda serait une autre amie pour lui, éventuellement. Pendant un moment, il ressentit un léger malaise, mais il ne savait pas de quoi il s'agissait, alors il préféra l'ignorer.

_________________
Praise the meteor!
avatar
Benoit Lacombe
Grammaticus Correctionex

Messages : 227
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre soirée de garde (RP Libre)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum