Pour ne pas devenir folle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour ne pas devenir folle...

Message par Sissi le Ven 7 Oct - 14:03

https://youtu.be/Lv1bCphXU5Q

Dans sa chambre au mur reflétant la lumière d'un éclairage simple, cette pièce qui lui avait volé le moindre souvenir qu'elle avait de la vie, c'est dans cette horreur qu'elle regardait son montage précaire. Avant de réussir, Sissi s'était bâti un plan, quelque chose qui aurait pris beaucoup de temps.

La captive avait d'abord dû faire face à la colère. Ce sentiment puissant dont on ne connait pas vraiment la source parfois. C'était celle de Rivenhills. Mais en pire. Décuplée par les mensonges probablement ou par l'attitude des autres envers celui-ci. Il l'avait ramené en bas, là où elle ne voulait pas aller. Il l'avait retourné en enfer, et ne lui avait pas laissé aucune chance. Elle avait trahi, son âme, sa conscience. Trahi, jusqu'à dire même ce qui n'existait pas pour pouvoir en finir.
"Le Sujet Six est de nouveau opérationnel" avait-on fini par murmurer en reconduisant la coquille vide qu'elle était vouée à rester. Ça avait été pire, bien pire que toutes les autres fois et ça avait été assez pour faire le pas. En ce moment de peur et d'incertitude, où les larmes et les cris n'étaient pas assez pour prouver la douleur, pour démontrer à quel point on l'avait brisé. On l'avait brisée et abandonnée là.

La solitude, l'abandon avait pris place avec la douleur et le regret. La colère ne déclenchait pas cela, c'était l'ignorance qui le faisait. Trixi ne viendrait pas l'aider ici. Franko ne tiendrait pas sa promesse ici. Haldrek n'avait pas le force de se rendre ici. Gregory ne pouvait entendre ses cris ici. Personne, personne n'avait le courage de venir ici. Pourquoi chacun d'eux avait la force et la faiblesse de ne pas être ici? Mais cela ne changerait pas la décision de Sissi. Cela ne faisait qu'encourager sa solution.

La prisonnière dut user de délicatesse, d'abord avec ses gardiens, puis avec Antoine et les autres. Car si les vivants ne venaient pas la voir ici, les morts eux ne manquaient jamais une nuit. Elle jouait beaucoup avec Antoine, avec Lili, avec Safa, avec les autres. Ils étaient plusieurs à venir, régulièrement, quand elle n'avait pas la présence des gardes, elle avait l'ombre des autres patients.

C'est en sortant avec eux, c'est en se pliant au caprice d'Antoine, qu'elle put lui demander une corde, pour jouer à la corde. Quelque chose de simple, d'amusant et elle garda cette corde. Aujourd'hui le bout de ficelle était attaché le plus haut possible aux barreaux de l'unique et minuscule fenêtre que comportait sa chambre. Le câble formait un nœud, une loupe qu'il mettrait fin à son problème.

Elle regardait son montage précaire. La solution plus que permanente qu'elle avait trouvé, celle qu'on ne pourrait pas lui enlever, celle qui était trop logique dans sa position. Pas de gardien, pas de spectre, elle le ferait seule, et dans l'unique but de devenir libre. Comme il n'avait jamais été que son unique demande. Devenir libre d'attache, libre d'elle-même, libre des autres. Une larme perla sur sa joue quand elle comprit que le moment était venu. Une pointe de tristesse l'envahit à la penser que jamais sa famille n'aura fini par la retrouver. Plus jamais, plus du tout.

Quand elle laissa la corde agir contre sa gorge, elle sentit l'air manquer, elle sentit la panique, puis le calme. L'ultime calme dont elle avait besoin quand elle ferma les yeux, quand elle s'abandonna une dernière fois à la main dure et froide de la réalité. C'était fini, la seule fin. Elle avait vaincu pour la première et la dernière fois. Sissi avait vaincu contre le vie. Personne n'aurait pu d'emprise sur elle...


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

https://youtu.be/R1jG99z7lVY?list=PLzzSMfGYq1C_0Whw7fs8t27Jeb12zbAxS

Jusqu'à ce qu'elle rouvre les yeux sur son ami Antoine. La gorge lui faisait mal, mais elle semblait pourtant bien vivante. La corde derrière elle avait toujours sa place. Elle s'assit doucement, se questionnant sur ce qu'il venait d'arriver. Sissi ne pouvait plus parler, cherchant son air, son univers. Avait-elle même perdu le privilège de choisir entre la vie et la mort?  C'est Antoine qui la libéra du poids de poser toutes ses questions qui la brûlaient. Un autre échec, un autre abominable, lamentable, insupportable échec.

"Tu ne peux pas partir comme ça. Ne te souviens-tu pas que tu es mon amie, que nous sommes ensemble dans cela? Tu ne peux pas mourir, c'est impossible pour toi. Mais si tu veux t'en prendre à quelqu'un, nous sommes tous là pour le faire avec toi."

Impossible de mourir? Impossible de partir? La captive se doutait que quelque chose de plus gros, de pire était derrière tout cela. Et si elle était déjà morte, morte des années passées ici. Morte de tout ce qu'elle avait vécu, de toute ce qu'elle n'avait pas eu. Sissi était-elle déjà spectre depuis tout ce temps et qu'elle ne le sache toujours pas?

Elle se releva tranquillement. Et si elle ne pouvait vraiment pas mourir? La jeune femme regarda Antoine qui pourtant n'avait pas l'air paniqué du tout. Il reprit un peu plus insistant.
"Si tu veux qu'on change les choses, on peut le faire. Simplement à voir l'homme qui te garde ici comme un objet depuis tout ce temps. Tu verras, il ne pourra plus jamais te faire de mal, nous nous occuperons de lui."

Sissi savait qu'il parlait du Docteur. Mais elle avait une seule autre personne sur sa liste. Dans le silence qui était le sien, elle désigna des lèvres le nom de sa deuxième victime. "Elijah Vanheim aussi." Le spectre plus qu'heureux de voir sa protéger prendre ainsi l'initiative de voir plus loin que l'Asyle se fendit d'un sourire jusqu'au oreille. "Suis moi, ce soir, tu brûleras de vengeance les coupables de ce que tu es devenue. Viens Sissi, tu vas voir, ça va te faire beaucoup plus de bien que tu ne le croyais."

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ce fut au milieu de la nuit, pendant que le village au complet luttait contre l'incendie aux multiple foyers qui faisait rage, qu'on retrouva Sissi. Elle était de rouge vêtue puisque le blanc de ses vêtements avait été modifié par les éclaboussures. Elle attendait assise par terre se berçant elle-même, sachant très bien ce qu'elle avait fait. C'était fini. Elle le croyait du moins, c'était enfin la fin de l'horreur.

Elle n'aurait plus à subir tout cela, Sissi se sentait mieux.

Libre.
avatar
Sissi
Ancien

Messages : 315
Date d'inscription : 12/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ne pas devenir folle...

Message par Douglas Ravenhill le Ven 14 Oct - 20:45

Ravenhill, humilié, sans cesse traité comme un dément, un moins que rien, une personne à ne pas prendre au sérieux, ce déchaîna contre ces patients.

Ces jouets.

Ces petits animaux sans défense contre sa furie. C'était plus de la science, mais de la cruauté drapé de cette glorieuse chose qu'était la science.

Les rumeurs commençaient à allez de bon train sur le "Docteur au bouton", qu'il était obsédé par sa patiente Sissi qui trimbalait de temps à autre, qu'il était rendu aussi fou que le reste de ces patients... que certain...

Disparaissait.

Pour ne plus jamais réapparaître.  

Comme si leur existence ne fut qu'un mirage.

Les assistants du Dr. étaient tyrannisés, forcé à voir ou faire des choses inhumaines pour le bien de cette science que pratiquait Ravenhill. Un patient fut disséqué vivant et sans anesthésie pour observé les nerf mit à vif, il planta une aiguille à travers le crâne de un pour en extraire son contenue... Électrochoc, violon, ceinture ou sérum, tous semblait bon pour les traitements.

Sur Sissi, rien ne semblait assez pour satisfaire cette soif de douleurs et de contrôle. tous semblait pas assez fort, assez corsé... quand il électrocutait à 40 stanislass 10 seconde, le coup d'après était 80, 20 seconde. Ces pleure, ces pleurnicheries, ces plaintes, ces cris. Rien ne l'atteignait.

Il devait la brisé.

Lorsque enfin, cette état psychologique fut atteint, satisfait, il la renvoya dans sa cellule.

Enfin un rapport pour Elijah intéressant.

---------------------------------------------------------

Seul, dans son bureau, Douglas n'avait que ces pantalons haut, sa chemise et sa veste. Son sarrau blanc traînait, ces outils aussi. Un thé noir avec tant de crème alcoolisé dedans que c'était plus une tasse de crème alcoolique que du thé. Un cocktail de drogue divers transformait le plus brillant scientifique de l'ère moderne en épave dans son bureau-laboratoire, puant la sueur et le sang rouillé par les dissections. Une jeune fille, dix ans à peine, avait le cerveau ouvert recouvert seulement d'un drap blanc étendu sur cette horrible table en acier. Une diabolique peluche traînait, ce Mister Dwinky. Il avait forcé la dose de sérum encore.

Titubant, il marchait, notant mentalement à voix haute ces observations.

-The... Patient have... par les moustaches de Watson... had...    

Il entendit un cris de panique.

- By the Pures can't i have a moment of peac...

Un garde passa à travers la porte, littéralement, son visage figé dans un ultime rictus de terreur.

Antoine et Sissi, marchant dans son bureau.

Tremblant, il rampa jusqu'à la scie pour os.

- Comment oses-tu? Comment oses-tu porté la mains contre moi!!!! Je suis ton créateur!!! Tu n'es rien d'autre qu'une...  

Il sentie une mains glacial prendre son cou.

Des spectres de ces patients, tué par ces erreurs ou ces expériences. Antoine devant.

- Tue le...

Sissi, scalpel à la mains, passa ce dernier dans le cou du Docteur. Le sang gicla violemment. Sa vie se vidait, il se débattait dans les airs alors qui voyait les scalpels, scies et couteau volé jusqu'à son ventre et sa poitrine provenant des spectres au regard fou qui l'assassinait...
avatar
Douglas Ravenhill
Vieux fou

Messages : 585
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans l'entre monde.../Roenberg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum